Marbrume



Partagez | 
 

 Diana Ecuviel [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Diana EcuvielBourgeoiseavatar


MessageSujet: Diana Ecuviel [Terminée]   Lun 22 Aoû 2016 - 17:06




Diana Ecuviel




Identité



Nom :
-Nom de Mariage: Ecuviel
-Nom de jeune fille: Haddon
Prénom : Diana, Victoria
Âge : 26 ans
Sexe : Féminin
Rang : Bourgeoise
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Carrière de l’Artisan ~ Peintre

- +1 CHA
- +1 INTEL
- +2 HAB

Compétences et objets choisis :

Compétences :
- Art (Peinture)
- Alphabétisation
- Bas-fond
- Empathie

Armes et objets :

- Dague
- Matériels de peintures (Pinceaux, tableaux, peintures, etc..)
- Tenues de hautes factures




Physique



La jeune femme que vous observez n’est pas très grande, elle doit à peine atteindre le mètre soixante. Toujours vêtue de longues robes de hautes factures, Diana en impose souvent par son élégance. Perchée sur ses hauts talons, ses pas résonnent souvent dans une douce mélodie de « claques-claques ». La blonde semble prendre particulièrement soin de son apparence et suivre les dernières modes, toujours à l’affut des dernières nouveautés. Pleine de vie, il n’est pas rare de la croiser toujours occupée, tantôt par de la lecture, par des rendez-vous ou encore simplement à la recherche de l’inspiration. Douce, la voix de la jeune femme est harmonieuse, teintée par bons nombres d’accents indéchiffrables. Il est très rare de la voir se mettre en colère, pour ne pas dire impossible. Très gestuelle, elle aime toujours agrémenter des gestes à la parole. Son visage est aussi fin que le reste de son corps, malgré son statut la famine ne l’a pas épargnée. Ses lèvres sont toujours ornées par un large sourire qui illumine en permanence ses traits. Deux perles bleutées en amande attirent souvent l’attention de ses interlocuteurs. Malgré sa discrétion, il ne faut pas s’y méprendre Diana Ecuviel sait parfaitement jouer de ses charmes, elle a l’art et la manière de manipuler une personne en toute discrétion. Son caractère contraste étrangement quand elle se trouve en présence de son époux. Invisible.

Personnalité



Difficile de cerner une personnalité aussi changeante, si différente en fonction de son entourage. Cependant, s’il fallait la décrire dans sa globalité, on pourrait dire que Diana est une femme enjouée pleine de vie, qui profite de chaque instant que les divinités lui permettent de vivre. Non sans inspiration, elle aime peindre, lire et apprendre de nouvelles choses. Particulièrement sociable, elle apprend très rapidement à jouer de ses charmes pour arriver à ses fins. Un peu manipulatrice dans l’âme, Diana aime les belles choses et fait ce qu’il faut pour les obtenir, mais toujours dans une certaine forme de douceur. La Dame Ecuviel ne fait jamais rien sans raison et semble rechercher une forme de reconnaissance. Elle s’arrange toujours pour mettre ses fréquentations dans la poche. Une main de fer dans un gant de velours. La belle a toujours eu une patience hors du commun, cependant gare à ne pas s’approcher trop près de sa famille. Très protectrice elle fera toujours passer le confort des siens avant ses besoins personnels, avec toujours une certaine mesure. Diana est une jeune femme particulièrement observatrice, elle reconnait rapidement si une personne cherche à lui mentir, chose qu’elle ne supporte pas. Rancunière, il est préférable d’être de son côté, sinon il est fort probable qu’une montagne d’ennuis vous tombe sur le coin du nez sans crier gare. La vengeance est un plat qui se mange froid, voilà un proverbe que la blonde connait sur le bout des doigts. Armée de sa redoutable patience, elle n’hésitera pas à laisser filer quelques années avant de mettre en œuvre ses projets. Qui soupçonnerait une femme vivant dans l’ombre permanente de son époux ?

À présent, parlons un peu de Théodemar Ecuviel, car il est évident qu’en sa compagnie il est difficile de reconnaître Diana. Aussi charmante soit-elle, en présence du bougre, elle devient invisible, potiche, vitrine qu’on présente comme un trophée qu’on aurait pu gagner. Il est rare de la voir lui tenir tête ou de remettre en question les choix de son aimé, pourtant depuis peu, elle semble poser plus de questions ne comprenant pas son comportement. A peine n’est-il plus à ses côtés qu’elle s’empresse de faire ce qu’il faut pour redorer la réputation Ecuviel, s’appliquant à réparer les bourdes de son époux dans l’ombre, quitte à s’octroyer les foudres de celui-ci. Amoureuse, malgré les années et les incompréhensions qui règnent au sein du foyer elle ne lui tournera jamais le dos. Fidèle, elle est prête à respecter ses vœux jusqu’à ce que la mort les sépare ou presque. Un peu sentimental, la jeune femme n’est pas prête d’oublier le coup de foudre qui s’est produit entre lui et son cher et tendre, même si celui-ci n’a plus grand-chose de cher ou de tendre. C’est ce souvenir qui l’oblige à fermer les yeux sur son comportement, ses infidélités, certaines qu’un jour il lui reviendra comme au premier jour.


Histoire



La vie de Diana est loin de ressembler à un long fleuve tranquille, bien au contraire, le chemin de son existence est buché d’obstacle, de trou, gouffre de bien des choses qui auraient pu l’empêcher d’avancer. Pourtant, tout avait plutôt bien commencé pour la jolie blonde. Fille de la famille Haddon, la fillette fréquentait des personnes importantes. En effet, son père et ses frères étaient des médecins et boucher au service du Duc. Une mère aimante, un père tout aussi attentif et des frangins protecteurs, que pouvait-elle espérer, souhaiter de plus ? Certainement pas grand-chose. Son éducation fut minutieuse, pointilleuse sur sa façon de s’exprimer de se tenir en fonction des personnes présentes autour d’elle, de s’adapter à toute situation. On lui inculqua l’apprentissage de la lecture, de l’écriture, en outre tout le savoir dont avait besoin une jeune fille de son rang pour s’épanouir tout ou presque. Son existence était tracée d’une simplicité enfantine, bercée par l’illusion que tout irait toujours bien. Il est cependant rare de voir une existence se dérouler paisiblement. Les premières déconvenues arrivèrent rapidement, bien trop vite pour que la famille puisse avoir le temps de les contrer, la fiabilité des hommes fut remise en question à plusieurs reprises, pire ils furent accusés de trahisons et sans tarder furent condamné à la pendaison. Diana n'avait pas compris, n'avait pas eu le temps d'encaisser ou même de réellement intégrer les justificatifs, pourtant les accusations étaient graves, bien trop graves pour être ignorées. Les frères de la jeune fille, ainsi que son père s'adonnaient à des expériences inacceptables. En effet, ceux-ci récupéraient dans l'ombre des cadavres, personnes mourantes pour s'essayer à des amputations et autres joyeusetés. Tout ceci dans le dos du Duc. Evidemment, le reste de la famille ignorait la pratique, le choc en fut d'autant plus important et la condamnation inévitable.

Ravagé par le chagrin, la mère de Diana ne se releva jamais de cette perte douloureuse et surtout inexplicable. Comment en si peu de temps une simple rumeur avait pu évoluer en preuve irréfutable de trahison, amenant au pire des châtiments. Désormais fille aînée, Diana observa la chute des Haddon sans ne jamais trouver de solution, sa mère ne parlait pas, rentrait doucement dans une dépression intense. La fortune fut dilapidée rapidement, d’abord pour maintenir encore l’illusion d’une vie parfaite, puis finalement pour survivre. La blonde dut faire face aux dettes, à la faim de ses trois sœurs cadettes et à l’image de sa mère se laissant sombrer petit à petit vers une mort certaine. La jeune fille chercha à trouver des solutions, et l’unique qui lui sembla convenable pour ne pas finir à la rue fut la prostitution. Le reste de la famille abandonna la belle habitation, trop cher, pour s’installer dans une vieille bâtisse, loin, très loin du confort auquel ils étaient habitués. Bienvenue dans les bas-quartiers avaient murmurer l’ainée durant le déménagement. Elle aurait pu tout autant dire bienvenue en enfer que cela aurait eu le même impact sur les trois cadettes.

L’enfer était encore très loin de la réalité pour la pauvrette qui devait faire face à bien plus de souffrance que pouvaient l’imaginer ses frangines. En premier lieu, la jeune fille avait caché son activité à sa famille, d’abord pour les protéger, mais surtout pour conserver sa dignité. Comment se regarder encore dans un miroir, alors que chaque soir, chaque journée on les passes dans les draps d’un autre ? Les débuts furent violents pour la blonde qui avait pris plus d’une fois la fuite avant de se résoudre, elle n’avait pas imaginé offrir sa virginité à un homme au double de son âge, qui ne prenait plaisir qu’en voyant le sang couler sur le visage de ses compagnes d’une nuit. C’est le visage bleuté, ensanglanté qu’elle était rentrée, avec comme unique souvenir « du moment le plus important de sa vie » avec suffisamment d’argent pour nourrir la famille et payer les dettes. L’argent manqua rapidement de nouveau, ses sœurs ne comprenant visiblement pas le principe de faire des économies. Diana dut donc y retourner, encore et encore. La belle ne trouvait qu’en unique échappatoire le temps qu’elle s’accordait pour peindre paysage et personne. Jamais elle n’aurait pu imaginer que celle puisse lui rapporter. La jeune commençait à avoir ses habitués, elle avait privilégié ceux qui payait bien à ceux qui se comportait bien. La douleur l’aidait à se donner l’illusion d’être encore en vie, ou plutôt de survivre dans un monde qu’elle ne reconnaissait plus. Sa mère était morte peu de temps avant, lui laissant comme unique présent, une lettre d’excuse avec comme signature « soit forte, courage ». Comment être forte alors que notre exemple s’est donné la mort, fuyant la réalité qu’elle n’avait jamais acceptée.

Cinq années passèrent ainsi, sans que personne ne s’inquiète ou ne ce souci du sort de la blonde désormais âgée de dix-sept ans. Ses sœurs bien qu’aimante la malmenaient, réclamant toujours plus, toujours mieux pour pouvoir sortir des bas quartiers. Diana n’avait jamais levé la voix sur elles ni même renoncé à leur offrir une vie meilleure, elle avait là encore fait des sacrifices à son niveau, ne s’alimentant qu’un jour sur deux pour permettre à ses sœurs de s’offrir de plus beaux vêtements, afin d’avoir l’espoir de séduire un homme à la bourse bien remplie. Une chose avait cependant changé dans l’esprit de la désormais jeune femme, elle s’était promise de s’en sortir, de retrouver le mode de vie de son enfance et elle ferait tout ce qu’il faut pour y parvenir. Un soir son espoir se concrétisa, elle rencontra un homme -encore un-, mais celui-ci était différent, mystérieux, intéressant, intelligent, ils avaient passé la nuit à débattre et à refaire le monde. Cette nuit-là, pas le moindre coup s’était abattue sur le corps fluette de la blonde et c’est avec un sourire aux lèvres qu’elle était rentrée chez elle. La belle avait immédiatement reporté sur un tableau le portrait de celui qui avait éveillé en elle un doux murmure et c’est ainsi qu’avait débuté sa première histoire sentimentale. L’homme revient à son grand étonnement, régulièrement, et ne souhaitait voir qu’elle, ou comment retrouver un peu d’égo dans ce douloureux mode de vie. Un an passa, sans qu’elle ne cesse son activité tout en privilégiant le temps qu’elle pouvait accorder à celui qui lui permettait de rêver, elle vendait quelques toiles par-ci par-là et commençait doucement à se faire un nom dans le domaine. A sa grande surprise, celui dont elle était tombée éperdument amoureuse, l’épousa lui offrant ainsi le nom de Diana Ecuviel. Adieu souffrance, adieu malheur, bonjour joie et nouvelle vie, c’est certainement à tout ça que Diana avait cru en acceptant la demande de Théodemar si elle avait su, sa réponse aurait peut-être été différente. Qui sait.

Tout s’enchaîna rapidement, le mariage avec l’échange des vœux sous le regard protecteur des divinités, l’amour qu’elle semblait voir dans les yeux de son cher et tendre. Oui, Diana avait eu l’audace de croire qu’elle allait enfin connaitre le bonheur. Sauf que devant derrière chaque homme, se cachait une ombre et Diana n’allait pas tarder à découvrir le deuxième visage de celui avec qui elle avait promis de passer le reste de sa vie. L’union fut célébrée comme il se doit, avec un arrière-gout d’amertume pour la jeune femme de ne pas pouvoir offrir lors de sa nuit de noces sa virginité à l’homme qu’elle aimait. Le passé était fait et ne pouvait être refait, malheureusement. La suite des événements fut digne des rêves de la blonde, de l’amour à en faire vomir les plus romantiques, de l’attention, des cadeaux, mais toute bonne chose connait toujours une fin et la situation ne tarda pas à se dégrader, au grand damne de Diana qui ne savait plus quoi faire pour plaire à son époux. Théodemar devint rapidement un des bourgeois les plus riches de Marbrume au plus grand plaisir de Diana, qui en oubliait presque les dérapages de son époux qui pourtant commençait à se faire nombreux. A chaque étape de richesse, le jeune homme semblait se complaire à la provoquer, tout d’abord en commençant à jouer de ses charmes auprès d’autres femmes avec l’espoir naïf que son épouse ne se rendrait compte de rien, puis en la délaissant de plus en plus souvent, la laissant seule dans le domaine avec ses serviteurs, puis pour terminer en la frappant lorsque son taux d’alcoolémie était trop élevé.

La tristesse avait finalement imbibé les traits du visage de la belle qui semblait avoir abandonné tout espoir de rébellion ou même de retrouver celui à qui elle avait eu le malheur de dire oui. Diana se replongea dans ses peintures qu’elle avait bien trop longtemps délaissées, ignorant à son tour son époux à chacune de ses visites. Oui, une guerre froide venait d’éclater au sein du couple et c’est celui qui ferait le plus de mal à l’autre qui en sortirait vainqueur. La différence première entre Théodemar et elle était évidente, la capacité docile de Diana lui donnait un avantage. Devant son époux, la belle conservait la face, affichant un sourire froid, mais permanent s’appliquant à maintenir l’illusion qu’il tenait encore les rênes de la situation. Elle avait de son côté commencé à se faire son propre réseau, à avoir ses propres informateurs et ses propres problèmes. La blonde avait mis à disposition son don pour la peinture revendant ses toiles parfois une petite fortune, oui, elle s’appliquait à redorer la réputation de la famille Ecuviel, à rattraper les bourdes multiples de son époux le tout dans le plus grand des secrets. Oh, cela ne tarda pas à remonter aux oreilles de son tendre, qui s’appliqua à lui faire comprendre ne plus se mêler de ses affaires, à la mettre davantage de côté, à l’impliquer encore moins qu’auparavant. Cela n’arrêta cependant pas la douce jeune femme, qui n’avait finalement plus rien à perdre.

Prête à tout pour récupérer son mari, mais surtout pour savoir la vérité sur cette distance omniprésente entre eux. Diana se fit une nouvelle promesse, celle de ne jamais renoncer et de tout essayer. Cependant, une chose plus cruelle ne tarda pas à s’abattre sur son monde, l’apparition de créatures, sombres, horribles, inhumaines. Les fangeux. La difficulté au sein du couple n’en fut étonnamment pas accrue, elle ne connut au contraire aucune évolution positive, ou négative. Théodemar rencontrait des difficultés à maintenir sa fortune et son titre à flot, tout comme Diana qui ne revendait plus aussi bien ses toiles qu’avant. Cependant, la jeune femme fût particulièrement touchée par la souffrance des autres et délaissa ses talents d’artistes pour venir apporter son soutien au temple afin de gérer l’aide pour les réfugier qui se voulaient de plus en plus nombreux. Visiblement affectée par la souffrance et le témoignage d’autant d’enfants et de personnes, Diana retrouva l’envie de s’investir, de s’épanouir en se liant aux autres, mais surtout de nouveau s’ouvrir. C’est à ce moment précis que s’installa Gondemar Rosalis et sa famille dans la demeure des Ecuviel, Gondemar était un ami d’enfance de Théodemar et en sa compagnie et celui de son fils et de sa femme, Diana retrouva rapidement un sourire sincère.

Diana noua une amitié fusionnelle avec l’épouse de Gondemar allant jusqu’à lui révéler ses secrets les plus sombres. En effet, malgré le fait que la jeune femme soit une domestique du couple depuis bon nombre d’années, le fait qu’elle se soit installée dans le domaine de la blonde fut une révélation. Elora était la seule à véritablement comprendre Diana et son choix de ne pas avoir d’enfant, en effet, celle-ci l’avait accompagné une nuit pour avorter en toute illégalité et dans le plus grand des secrets. Diana avait failli y laisser la vie, mais cela en avait valu le prix. Comment pouvait-elle enfanter dans de telle condition, entre son époux libertin et la situation actuelle de Marbrume ? Un mois s’était écoulé, Diana était en convalescence chez une de ses sœurs, son amie était rentrée dans le domaine afin de justifier son absence, mais c’est à ce moment que le drame arriva. Elora fut tuée dans la demeure de la famille par un fangeux. En effet, cette nuit-là, pour une raison encore inconnue les créatures étaient parvenues à s’infiltrer dans la ville, y compris dans le bâtisse des Ecuviels. Diana ne se remettra jamais de cette nouvelle perte, qu’elle compara à une punition des divinités. Comme pour se faire pardonner depuis, elle vieille comme à la prunelle de ses yeux sur le fils de son amie, mais également sur Gondemar qu’elle essaie d’apprivoiser comme elle peut, cherchant certainement à le soulager de sa souffrance.

Théodemar ne fut jamais mis au courant sur la raison de la disparition de sa femme qui avait duré plus d’un mois, Diana avait justifié ça comme un besoin de prendre l’air, de se retrouver avec elle-même. La jeune femme fut profondément blessée par la non-inquiétude de son époux, qui ne s’était même pas soucié plus que ça de la possibilité qu’elle aussi se soit fait tuer par les fangeux. Triste elle n’en fut que davantage quand la première chose que son mari lui demanda fut de coucher avec le fils de Gondemar pour le faire revenir dans le droit chemin. Cependant, elle accepta sans réellement comprendre pourquoi, la nuit ne fut pas un véritable plaisir, ni pour l’un, ni pour l’autre, si bien qu’il n’avait pas été jusqu’au bout, privilégiant une partie d’échecs pour terminer la soirée, le tout resterait évidemment leur petit secret.

Aujourd’hui, Diana n’est plus que l’ombre d’elle-même, s’écharnant a redoré une réputation au nom de son mari. Particulièrement seule et sans sa fidèle alliée, elle ignore si elle est encore capable de se relever une nouvelle fois. Pourtant, elle continue à prendre soin des autres, à se rendre au temple, à discuter et ne montre à personne la souffrance qui la ronge petit à petit. Toujours aussi soumise à son époux, elle continue à croire à la douce illusion que tout peut s’arranger, pour ça, elle est prête à tout. Depuis la demande de Théodemar, quelque chose s’est brisé au fond d’elle et depuis, elle lui est régulièrement infidèle avec des jeunes hommes au charme agréable, chose qui n’était jamais arrivée jusqu’à présent. Avec les fangeux, la perte de tout ce qu’elle tient, comment la situation pourrait-elle être pire ?



Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Oui, largement plus de 18 ans.
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) Déjà là...
Vos premières impressions ? Toujours bonne !
Des questions ou des suggestions ? Toujours rien à signaler. Ah si, j'ai un petit problème avec mon nom... Diana Ecuviel semble déjà enregistrée...



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Diana H. Ecuviel le Dim 28 Aoû 2016 - 14:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondemar RosalisMilicienavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Lun 22 Aoû 2016 - 17:07
La voilà, la seule, l'unique ! Bon retour héhéhé, hâte de te voir en jeu. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodemar EcuvielPénitent Miséreuxavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Lun 22 Aoû 2016 - 17:41
Re-bienvenue toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana EcuvielBourgeoiseavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Lun 22 Aoû 2016 - 18:05
Merci vous deux Smile

Au plaisir de croiser vos plumes pour poursuivre cette aventure Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Mar 23 Aoû 2016 - 11:05
Bonjour Diana et bienvenue parmi nous =)

J'ignore si les membres t'ont prévenue mais je suis actuellement en vacances et je serai donc dans l'incapacité de te valider jusqu'à dimanche prochain grosso modo, en espérant que l'attente ne te sera pas trop longue. N'hésite pas à passer du bon temps sur la cb avec les autres en attendant ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana EcuvielBourgeoiseavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Mar 23 Aoû 2016 - 11:21
Coucou Ambre,

Oui je sais, aucun problème. Profite bien de tes vacances !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Sam 27 Aoû 2016 - 20:04
Eh bien, c'est une très belle fiche ça ! J'ai appris entre temps que tu étais en fait un DC, le temps que je capte moi... Les vacances ça m'a un peu déboussolée huhu.

Je n'ai strictement rien à redire, tu vas être validée rapidement. Juste un tout petit détail qui demanderait précision : " En effet, son père et ses frères étaient des chercheurs au service du Duc." Qu'entends-tu par "chercheur" ? J'ai eu du mal à saisir pour quelles raisons la famille a ensuite été accusée de trahison, et quels auraient été les motifs d'accusation et de traîtrise en fait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodemar EcuvielPénitent Miséreuxavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Sam 27 Aoû 2016 - 20:36
Si je peux me permettre ... Étant à l'origine de cela, les mâles de la Maison Haddon étaient des scientifiques de la Maison Ducale et ont profité de ce statut pour effectuer des expériences païennes contre nature (telles que l'amputation de membres d'êtres humains pour les greffer sur des animaux et essayer de les faire vivres ... Un peu à la Frankenstein effectivement) ou alors une raison ''valable'' ils ont profité de leurs statuts pour tenter d'empoissonner le Duc mais je préfère la première raison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Sam 27 Aoû 2016 - 22:36
Oh, eh bien, heureusement que j'ai posé la question alors, cela me parait être quand même important.

Au Moyen-Age les "scientifiques" ou "chercheurs" n'existent pas. Le Duc peut posséder des alchimistes, ou le genre d'illuminé qui tente de créer une pierre philosophale, transformer le fer en or, le charbon en diamant, ce genre de choses. En revanche, les expériences sur les corps humains sont strictement interdites. Le Duc n'a et n'aura jamais de "chercheur" qui s'amuse sur des corps, d'autant que les personnes qui avaient les connaissances anatomiques, à l'époque, étaient... les bouchers. Ces mêmes bouchers étaient souvent appelés pour recoudre les membres des blessés, amputer des soldats, quand ils avaient le temps entre deux cochons, car ils s'y connaissaient pas mal du coup. Mais en soit, à part eux, eh bien... personne ne manipulait les êtres vivants. Et ni les autorités religieuses de la Trinité, ni le Duc, ne voudrait avoir des chercheurs qui s'adonnent à ce genre de pratiques. Donc non, clairement, pas besoin d'inventer une histoire d'empoisonnement pour justifier une exécution de la famille Haddon, s'ils touchaient à des cadavres c'est sûr c'était l'exécution. Cela a juste changé avec la Fange où l'on ose trouver et chercher une cause malgré le tabou et l'interdiction millénaire et le fait que les fangeux étaient avant des hommes.

Cela dit j'aimerais que ce statut de "chercheur" soit plus détaillé et précisé dans la fiche du coup, étant donné que ce genre de métier n'existait pas vraiment à l'époque. Le Duc n'a pas de "chercheurs" alors j'aimerais que le statut de la famille Haddon soit plus explicite si possible ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydonnie d'AlgrangeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Dim 28 Aoû 2016 - 13:43
Coucou,

Pardon pour le retard.

Est-ce que cela te convient si je change ça en médecin/boucher proche du Duc ? De cette manière, il aurait pu avoir accès a des cadavres etc... Faire des expériences dans le dos du duc, celui-ci aurait découvert la chose et donc envoyé tout le monde à la mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana EcuvielBourgeoiseavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Dim 28 Aoû 2016 - 14:12
Pardon pour le double post Smile

Du coup, je viens de modifier et remplacer "scientifique" par "médecins et bouchers" (en partant du principe que deux frères auraient pu être boucher et le père médecin) et j'ai rajouté un petit texte, avec les joyeusetés des pratiques tongue

" Diana n'avait pas compris, n'avait pas eu le temps d'encaisser ou même de réellement intégrer les justificatifs, pourtant les accusations étaient graves, bien trop graves pour être ignorées. Les frères de la jeune fille, ainsi que son père s'adonnaient à des expériences inacceptables. En effet, ceux-ci récupéraient dans l'ombre des cadavres, personnes mourantes pour s'essayer à des amputations et autres joyeusetés. Tout ceci dans le dos du Duc. Evidemment, le reste de la famille ignorait la pratique, le choc en fut d'autant plus important et la condamnation inévitable."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Lun 29 Aoû 2016 - 20:40
Tout me va de cette manière, je te valide directement, désolée pour l'attente !

Je te fais pas la visite, tu connais déjà bien le forum

Sache que tu peux égaler modifier ton pseudo et retirer le "H." désormais si tu le souhaites, j'ai supprimé les Diana qui n'avaient jamais terminé leur fiche =)

Bon jeu avec ce DC !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana EcuvielBourgeoiseavatar


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   Lun 29 Aoû 2016 - 21:51

Merci beaucoup Ambre ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Diana Ecuviel [Terminée]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Diana Ecuviel [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Livres de Diana GABALDON
» Pacioretty : Saison terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Fiches des inactifs-
Sauter vers: