Marbrume



Partagez | 
 

 Malicante (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MalicantePrêtre d'Anüravatar


MessageSujet: Malicante (Terminé)   Mar 27 Sep 2016 - 6:33




Malicante




Identité



Nom : -
Prénom : Malicante
Âge : 32 ans
Sexe : Homme
Rang : Prêtre d’Anür
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Prêtre / +2 CHAR / +2 INT
Compétences et objets choisis : Doctrine du Culte / Eloquence / Discernement / Interrogatoire

Gambison / Bâton


Physique & Personnalité




Un grand gaillard à la silhouette d’avantage soutenue par un accoutrement sophistiqué que par une musculature propre aux travailleurs ou aux soldats. Son allure tantôt droite et inquisitrice lors de ses balades et débats se mue au gré de sa ferveur contagieuse à l’égard de la sublime Anür dont il se targue d’être un héraut dévoué. Si l’on dénote dans son accomplissement quotidien une fierté un brin hautaine, on remarque que celle-ci n’a d’égal que son humilité, plus intime, mais pourtant transparente lorsqu’il se couche sans s’encombrer des moindres futilités devant la statue de la Déesse ; un acte qu’il reproduit à l’aube et au couché sans jamais y manquer, et ce de bien longues minutes.
Cet homme dont on ne connait comme unique nom que celui de Malicante, demeure un bien étrange personnage. Si on peut lui reconnaître un réel sens du devoir lors de ses offices urbaines, des cérémonies d’usage ou des activités du temple, il ne semble étrangement disposer d’aucun ami proche. Pourtant il n’est en rien absent de la vie publique, se déplaçant tel un missionnaire en quête dans l’ensemble des quartiers de Marbrume, toujours à l’affut. Ce regard, dur et empli de ressentiments difficiles à interpréter, nombreux sont ceux à l’avoir croisé dans l’enceinte de la cité, car il scrute toute chose comme s’il se voulait être un relai aux yeux de la fameuse statue d’Anür à travers toutes ces ruelles et bâtisses.

Ses déplacements fréquents ne sont ponctués que par des actes sobrement amicaux et des prises de parole rappelant le plus souvent à tous les notions de respect et de foi, mais transmettant par la même un lot de superstitions et d‘inquiétudes qui représentent un contrepoids des plus conséquents. Effectivement, ses valeurs et sa dévotion sont telles que la pitié ou les faux semblants semblent complètement absents lors de ses discours. Bien qu’il ne soit pas une mauvaise personne, il s’avère évident que le prêtre ne tolère nul compromis et que sa vision des choses a été finement travaillée au fur et à mesure de ses méditations personnelles : Car il est de ceux qui n’ignorent aucunement le côté sombre des hommes et sera toujours prêt à le pointer du doigt, appelant sa Déesse pour prévenir, guérir mais peut-être également meurtrir si cela devenait nécessaire. Et cela l’est, parfois.

Pour lui comme pour tant d’autres, le châtiment divin est concret. Sauf que dans son cas plus particulièrement, une pensée demeure. Celle que cette sanction ne prendra pas fin tant qu’une ferveur sincère et commune ne s’emparera pas des lieux. Or Marbrume en est loin, et si désormais nombreux sont ceux à s’interroger sur cette peur incarnée à l’extérieur des murs, rares sont ceux à s’interroger plus simplement sur eux-mêmes.


Ainsi Malicante pense que là est son véritable but.
Faire son office, tendre une main à tout ceux dans le besoin et pointer de l’autre ceux qui ont provoqué la colère d’Anür… jusqu’à ce que l’ordre et la foi reprennent une place qui satisfaire la Déesse.


Histoire



Le passé de Malicante est sans grande importance.
Issu d’un village voisin à Marbrume, il est arrivé dans la cité à l’âge de quinze ans après avoir fuit sa famille pour des raisons qu’il conserva secrètes, tel un tabou intime, puis se rendit auprès des instances d’Anür afin d’implorer deux souhaits. Le premier fût de demander une cérémonie du passage à l’âge adulte, quant au second, il consistait tout simplement en la volonté de devenir un disciple du temple afin de poursuivre sa vie sous un auspice favorable qui saurait lui inculquer des valeurs justes.

Que ce soit dû à sa détermination ou à la chance de rencontrer les bonnes personnes au bon moment, l’opportunité lui fût accordé et il démarra ainsi une existence saine et enthousiaste qui lui permit de tracer une croix sur son passé. Il n’en demeura pas moins quelqu’un de discret, se mêlant finalement bien peu aux autres hormis ceux assez empathiques pour chercher à percer cet espace personnel qu’il dressait naturellement, peut-être sans s’en rendre véritablement compte. En vérité, rare furent ceux qui parvinrent à demeurer ses amis tant sa solitude lui collait vraisemblablement à la peau, comme s’il y tirait une source de satisfaction supérieure. Si on pouvait le lui reprocher, il n’y avait en revanche rien à redire sur son dévouement et son intérêt envers le culte de la Déesse qui représentaient des traits primordiaux dans sa vie, et qu’il ne manquait donc pas d’agrémenter d’un volontarisme croissant.

Néanmoins, il s’attira la rancœur de quelques personnes qui avaient pu lui tendre la main sans recevoir suffisamment de retour de sa part, et par conséquent quelques histoires futiles l’impactèrent malgré tout à travers les commérages et brimades parfois insistantes à son égard. Loin d’être passif face à ces événements, il avait au contraire pu révéler tel un miroir insoupçonné une rancune plus vaste envers ce type de comportement en finissant par « maudire » ceux qui ne se lassaient plus de lui causer des ennuis. Une réplique en rien mystique ; simplement il semblait animé d’une rage latente envers la nature humaine, et le flot de vérités vexantes qu’il semblait capable de déverser avait su décourager ces détracteurs.
Il n’y eut pas de suite. Si ses ainés du temple avaient concrètement pu remarquer cette colère aux sources assurément plus profondes, rien de grave n’en découla et Malicante se montrait suffisamment sociable par période pour ne pas les inquiéter d’avantage. Aussi cet aspect de sa personnalité fut simplement accepté puis pris en compte lors des discussions au sein du clergé tout comme au cours des ragots dans les rues de Marbrume où le jeune homme avait l’habitude de mener sa routine.

Finalement avec le temps, tout ceci ajouta même une forme de charme à cet homme qui, tantôt sympathique et avenant, coupait tout lien comme s’il s’agissait d’un coup de tête. Certains ou certaines le croyaient inaccessibles sans que ce soit le cas, ou se demandaient s’il leur en voulait de quoique ce soit pour ainsi se replier sans donner suite à de bonnes relations. Ce n’était pourtant pas, ou rarement le cas. « Etrange », voilà ce qui revenait le plus souvent à son sujet, lorsqu’on retirait les noms d’oiseau de la liste de ses qualificatifs.

D’une certaine manière oui, Malicante avait du mal à se lier durablement aux autres. Trop critique, trop pessimiste peut-être ? Or quelques moments limpides, il voyait le mal en chacun, toujours déçu à un moment donné, constamment méfiant. A croire qu’il s’agissait d’un lunatique en puissance.


Mais tout ceci n’eut plus grande importance lorsque le fléau d’Anür s’abattit dans la région.
Tout fut remis en cause après la panique générale et les paroles, nombreuses et chaotiques, chamboulèrent tout autant que les actes. Le prêtre avait bien grandit quand cet événement frappa, et du haut de ses trente deux ans, la mémoire de son passé lui revint à la figure. Il pensa brièvement à ses parents, le ramenant pourtant à des souvenirs qu’il avait pris soin d’effacer consciencieusement… Oui, il se les rappela, désagréablement, tout en réalisant qu’ils étaient désormais probablement morts. Peut-être l’étaient-ils déjà depuis le temps, mais cette fois-ci, au vu des récits pour le moins effrayants sur les fangeux, le doute n’était pratiquement plus de mise.

Ce simple constat ne lui procura ni peine ni joie - d’autant que sourire de tout ceci restait quelque peu inimaginable voire tordu au vu de la souffrance et la peur ambiantes - mais provoqua en revanche une sorte de déclic en lui. Le « Fléau d’Anür ». Était-ce la vérité ? Est-ce que la Déesse elle-même venait de tourner le dos à l’humanité, trop sombre et égoïste pour mériter ses faveurs et son apprentissage de la vie ? Malicante n’eut pas à y réfléchir plus encore pour en être persuadé, à moins qu’il se soit persuadé lui-même sur le coup. Quoiqu’il en soit, si la Déesse avait commis un tel châtiment, alors il en comprenait parfaitement les raisons.

Combien de fois les symboliques d’Anür avaient-elles été bafouées dans la région avant que dans les rues son nom soit désormais clamé comme si elle venait de faire preuve d‘injustice ?

En vérité… Aussi dure soit la sentence, il ne devait s’agir que d’un juste retour des choses. Un signal appelant à la redéfinition de l’ordre naturel des choses, le rétablissement et l’inculcation de ses valeurs, le respect de son œuvre ainsi que de son influence sur eux tous. Trop longtemps son pouvoir n’avait été considéré plus que comme folklore et décoration. Elle leur avait rappelé à tous la Vérité.
Il ne restait plus qu’à rebâtir un ordre saint et sain autours de celle-ci.


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Yep
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) Topsite
Vos premières impressions ? J’aime l’ambiance
Des questions ou des suggestions ? Tant que vous mettez pas de système de notation pour les rp ou la présentation moi je suis heureux T-T



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finn GallagherMercenaireavatar


MessageSujet: Re: Malicante (Terminé)   Mar 27 Sep 2016 - 7:14
Bienvenue sur le forum Malicante Very Happy Que voilà un Prêtre bien particulier qu'il faudra découvrir en RP. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Malicante (Terminé)   Mar 27 Sep 2016 - 16:41
Re bonjour Malicante et encore bienvenue parmi nous !

Je n'ai strictement rien à redire à cette fiche, et nous manquons beaucoup de prêtres actifs en ce moment (entre ceux qui meurent inrp et ceux dont les joueurs ont des soucis, ils se font rares ).

Je te souhaite un très bon jeu parmi nous, je te donne ta couleur de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MalicantePrêtre d'Anüravatar


MessageSujet: Re: Malicante (Terminé)   Mar 27 Sep 2016 - 16:45


Oui j'ai vu que les prêtres étaient en sous effectif, ça m'a permis de me décider sur ce que j'allais faire comme type de personnage tongue

Merci ! Pense à commémorer trois fois par jour pour Anür !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydonnie d'AlgrangeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Malicante (Terminé)   Mar 27 Sep 2016 - 19:39
Bienvenue parmi nous avec un peu de retard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Malicante (Terminé)   
Revenir en haut Aller en bas
 
Malicante (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée
» Contrat de travail à durée indéterminée à temps complet (modele)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Fiches des inactifs-
Sauter vers: