Marbrume



Partagez | 
 

 Aaron Clay [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aaron Clayavatar


MessageSujet: Aaron Clay [Validée]   Ven 9 Nov 2018 - 16:08





Aaron Clay, Le Maître d'oeuvre




Identité



Nom : Clay

Prénom : Aaron

Age : 35 ans

Sexe : Masculin

Situation : Célibataire

Rang : Prêtre

Lieu de vie : Le Temple

Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs :
+2 en INT
+2 en HAB

Un coutelas
Une planche à dessin
Une besace contenant parchemin, plume, encrier et éventuellement les dons qui lui auraient été fait

Tenue professionnelle : Robe de prêtre, chaussures solides et confortables
Tenue civile : Pantalon et chemise en toile brune, manteau chaud et noir par mauvais temps

Compétences et objets choisis :
Mémoire (2)
Alphabétisation
Architecture


Apparence


De corpulence et de taille moyenne, Aaron passerait aisément inaperçu s'il n'y avait son regard gris clair où pétillent malice et intelligence, et sa barbe et son abondante chevelure poivre et sel parfaitement soignés le faisant paraître plus vieux et plus sage qu'il ne l'est en réalité. L'homme paraît érudit et intelligent, et cette impression n'est pas tronquée. Il l'est, et il le sait. Il paraît sûr de lui, ce qui selon l'humeur de son interlocuteur peut lui donner un air rassurant... ou hautain. En tout cas, il s'assume parfaitement. Il émane de lui un charisme et une autorité naturelle, sans qu'il ait besoin de rouler des mécaniques ou de hausser le ton (et pour cause).


Personnalité


Si vous le croisez dans le Temple, il y a de fortes chances que vous le trouviez à la bibliothèque entourés de livres et de parchemins. Aaron est un rat de bibliothèque, aimant étudier et s'instruire. Et le spectacle quand il étudie est déroutant. Aaron ne se perd pas en gestes inutiles mais son regard file à toute allure. Il paraît capable de lire plusieurs ouvrages en même temps sans fatiguer et les notes qu'il prend, pour peu que vous sachiez lire, sont précises. Il semble connaître chaque ouvrage de la bibliothèque et vous verrez souvent un clerc venir à lui pour obtenir des informations, qu'il trouvera en général rapidement, même si cela ne fait pas partie de son domaine de prédilection. Il est, aux yeux de beaucoup, l'archiviste de la bibliothèque, même s'il n'en a pas le titre. Et s'il n'est pas à la bibliothèque, vous le verrez étudier l'architecture du Temple, faisant fi des passants, qu'ils soient clercs ou croyants. S'il n'observe pas l'architecture, c'est qu'il donne des ordres pour la faire réparer, car là est son vrai rôle : il est le maître d'oeuvre, celui qui décide des travaux, de leurs priorités, du matériel à utiliser et du personnel à mobiliser. Et le premier qui commet une erreur se prendra un taquet, suivi du geste précis qu'il convient de faire. Car l'homme est aussi bon bricoleur et n'hésite pas à prêter main forte à ses équipes. Vous le croiserez parfois dans les lieux de soin, non pour soigner, mais pour réapprovisionner les locaux. Et inutile de passer derrière lui pour vérifier, tout sera fait utilement. Il prie rarement, mais quand il le fait, c'est avec grande ferveur, et il n'adresse souvent ses prières qu'à Rikni, en qui il se reconnaît beaucoup. Il ne passe aux thermes que pour des questions d'hygiène, mange au lance-pierres et dort fort peu. C'est un bourreau de travail et sur ce plan, il est irréprochable.

Hors du Temple, sauf pour une mission ordonnée par quelque haut prêtre, vous le verrez souvent vêtu comme un civil, pour rendre une visite à ses parents, toujours vivants, ou pour quelques travaux nécessitant son expertise, ce qu'il fait de bon gré, en échange d'un bon repas ou de quelque avantage qu'il jugerait intéressant. Mais s'il est en tenue de prêtre, tout don qui lui sera fait ira au Temple, évidemment... C'est avec l'argent de poche qu'il reçoit encore de ses parents qu'il se paie parfois un verre dans une Taverne ou qu'il passe un peu de temps avec une demoiselle oeuvrant dans une maison close. Mais comme il y va en tenue civile, il estime que cela ne nuit nullement à la réputation du Temple.

Un prêtre érudit, travailleur, intelligent, présentant bien et oeuvrant dans le Temple depuis plus de trente années devrait avoir gravi les échelons de la hiérarchie et pourtant il en est resté au rang de Prêtre. Il faut le connaître un peu pour comprendre cet état de fait. La première information tombera rapidement comme une évidence : Aaron est muet, de naissance. Et c'est fort handicapant pour pratiquer des cérémonies religieuses ou pour échanger avec les croyants. Il est néanmoins un excellent confesseur, même s'il réserve ce talent à ses confrères plutôt qu'à la population. Sa mutité n'est pas la seule explication du désamour du Haut clergé à son encontre. C'est que beaucoup de rumeurs courent à son propos. On lui prête un goût immodéré des femmes, de préférence brunes ou rousses mais surtout une sexualité déviante. Il se raconte aussi qu'Aaron aurait tendance à accepter les "dons privés", ce qui serait malvenu pour un Prêtre. On lui prête des aventures avec des Mères, certaines étant confirmées, mais aussi avec des femmes mariées, sans oublier qu'il est déjà revenu ivre de ses rares sorties. Jamais Aaron n'a tenté de démentir ces rumeurs. Certains pensent que c'est parce qu'il ne veut aucun avancement, mais sans doute est-ce parce que ces rumeurs sont fondées.


Histoire


Né en 1130 de parents grossistes et aisés, Aaron a donné l'impression d'être un enfant calme, pleurant même silencieusement, comme pour ne pas déranger. C'est son aîné, né treize mois avant lui, qui prenait soin par ses cris de réveiller ses parents et de permettre aux deux d'avoir nourriture et fesses propres. Mais rapidement les parents ont compris qu'il y avait un problème, mais ils furent rassurés par les soigneurs indiquant qu'il arrivait que certains enfants développent leurs voix sur le tard. Et s'il a grandi et a commencé à marcher avec un peu d'avance, poussé comme beaucoup par le modèle d'un aîné fort proche en âge, Aaron, malgré son mutisme, était un bambin fort éveillé, attentif à ce qui l'entourait et curieux de tout. Il ne réclamait pas d'attention, l'animation du monde l'entourant suffisant largement à son bonheur. Mais l'annonce de sa mutité fut un coup rude pour les parents, qui ne sachant comment l'élever et lui procurer un avenir digne décidèrent de le confier à l'âge de trois ans au Temple où il pourrait avoir un métier et une situation.

La séparation des deux frères fut un déchirement tant leur relation était fusionnelle, mais le Temple était un tel lieu de découvertes qu'Aaron y trouva vite son compte. Son handicap et sa bonne bouille lui attirèrent les sympathies, il avait plusieurs compagnons avec qui jouer et était peu exigeant et assez autonome pour son âge. Et étant silencieux, il fut autorisé à accompagner les plus grands à leurs cours, pour autant qu'il ne les dérange pas. Et si au début on trouvait mignon ce gamin silencieux qui jouait à l'élève modèle en écoutant les précepteurs, quand il s'est agi de tracer les premières lettres, ils se sont rendus compte qu'Aaron avait un don d'apprentissage surprenant. Ils émirent l'hypothèse que c'était par besoin de communiquer mieux que par des gestes simples qu'il s'intéressait à l'écriture, mais ses dispositions en calcul étaient encore plus manifestes, ils comprirent qu'ils avaient affaire avec un élève très doué. Et sa soif d'apprendre semblait impossible à assouvir. Oh, il peut paraître amusant, intriguant ou intéressant de voir un tout jeune futur clerc écumer la bibliothèque et devoir s'asseoir sur une table pour lire plus confortablement, c'est plus embêtant quand il tire sur la robe du Père ou de la Mère le plus proche de lui avec sur un parchemin trois mots écrits : "C'est quoi ?" dès qu'il tombait sur un mot un peu compliqué.

Seuls l'architecture et... l'anatomie semblaient pouvoir retenir son attention suffisamment longtemps que pour qu'il ne pose pas de questions, car cela l'entrainait dans des calculs complexes, beaucoup trop pour un gamin de son âge. Mais le gamin était teigneux, cherchait encore et encore, finissant par poser par écrit des questions terriblement pointues. De guerre lasse, on lui a donné le système de classement propre à la bibliothèque, pour qu'il sache trouver les informations lui-même. Et s'il a passé des jours et des jours à en cerner la logique, à le voir galoper pour vérifier si un document était bien classé là où il devait l'être, même à le voir faire du rangement, petit à petit il est devenu autonome, dérangeant moins les autres, mais passant un temps fou dans le lieu du savoir, manquant même ses rendez-vous avec ses parents et son frère. De touchante, son obsession du savoir devenait pathologique et puisque le gamin s'intéressait principalement à deux sujets, l'architecture et l'anatomie, on l'envoya oeuvrer dans les salles de soin. Et ce fut le premier échec que connut Aaron.

Ce n'est pas que l'enfant ne s'intéressait pas aux soins, loin de là même, mais il y témoigna d'un intérêt fort morbide. Il apprenait vite, puis sut donner rapidement les bons composants pour les soins, mais les soins basiques l'ennuyaient clairement et il n'avait pas encore acquis la faculté de le cacher. Par contre, en présence d'une plaie profonde ou sanguinolente, d'une amputation traumatique, d'une brûlure importante ou d'une forte douleur physique, son attrait était évident. Et contrairement aux autres enfants qui soit tournent de l'oeil à la vue du sang soit regardent d'un air un peu dégoûté, lui témoignaient d'un fort intérêt, voulant tellement voir qu'il en gênait l'action du soigneur. Le coup de semonce tomba lors de la venue d'un boucher, présent pour libérer un foetus d'une mère morte en couche. Alors que dans l'urgence sa présence n'avait pas été remarquée et que les soigneurs s'activaient à faire vivre l'enfant, lui observait la défunte mère et plus particulièrement l'endroit où avait été pratiquée la césarienne. Après l'avoir chassé du lieu, la Mère responsable des soins eut la désagréable surprise de se voir donner par Aaron un parchemin sur lequel était indiqué cette phrase : "Vous manquez de curiosité quant à l'architecture humaine". Et il mit beaucoup de temps à comprendre l'interdit religieux que constituait l'ouverture d'un corps vivant. Son absence totale d'empathie et son attrait pour un interdit majeur ont vite fait de lui fermer toute perspective de carrière dans la médecine, mais Aaron lui-même avait compris que ça n'était pas pour lui. Seul l'approvisionnement des boxs lui était autorisé, l'enfant s'avérant très efficace dans le domaine.

Le premier tournant important dans sa vie survint à onze ans. Alors qu'il aidait sur un chantier de réparation dans le Temple, l'architecture restant sa passion il s'y rendait de bonne grâce, Aaron y a exprimé sa première grande colère, détruisant toute tentative de réparation que l'ouvrier avec qui il était tentait. Lorsque le fils de l'architecte, maître d'oeuvre du chantier, vint voir les raisons de la dispute et qu'Aaron lui témoigna à lui aussi une colère qu'il ne put exprimer qu'avec des gestes secs et un jet de brique, des Pères intervinrent pour calmer le maître d'oeuvre, choqué par cette violence. Si les Pères ne comprenaient pas la raison de la colère du préadolescent et souhaitaient pouvoir communiquer avec Aaron pour aider à calmer le jeune garçon, le maître d'oeuvre suggéra qu'ils le fassent recopier jusqu'à son apaisement le plan de travail sur lequel son équipe oeuvrait, histoire qu'il apprenne à respecter leur travail. De rage, Aaron prit le plan et se réfugia dans la bibliothèque. Lorsque les Pères le rejoirent, Aaron leur signifia qu'il ne voulait pas parler. Et comme il s'appliquait à copier le plan au mieux, ils en conclurent que l'enfant reconnaissait son erreur et acceptait sa punition, aussi le laissèrent-ils tranquille. C'est que communiquer par écrit prend beaucoup de temps. Mais le lendemain, alors qu'il a frisé une nuit blanche, Aaron n'était pas calmé. A la réouverture du chantier, il rejoignit le maître d'oeuvre et vit, ravi, que l'architecte était présent aussi. Il tendit le plan au fils et sa copie au père, en pointant précisément un point. Surpris le père compara et fit procéder à une mesure, puis ne put cacher sa surprise, surtout en voyant au verso du plan des calculs fort élaborés expliquant ce qu'Aaron estimait qu'il fallait faire, car, craignait-il, il pensait que la réparation présentait un risque d'affaissement. Sauf qu'on est pas maître en apprenant. L'analyse d'Aaron était erronée, mais intéressante, et l'architecte prit de son temps pour lui expliquer, puis pour répondre aux questions qu'il posait via deux parchemins : C'est quoi et Pourquoi ? Un cours magistral d'une bonne heure plus tard, l'incident des soins fut oublié et la rumeur courait qu'un futur architecte était né dans le Temple.

Le deuxième tournant tomba dans sa douzième année, avec l'adolescence. Les hormones, l'apparition des poils et Serus poussèrent Aaron à s'intéresser à un autre sujet passionnant : Les femmes et la sexualité. S'il ne rencontra qu'un intérêt très relatif des filles de son âge, malgré un physique plaisant et s'il se fit réprimander à diverses reprises pour avoir suivi de façon pas suffisamment discrète des couples se rendant aux thermes avec l'espoir de s'y isoler, l'intérêt de filles plus âgées et tout aussi curieuses que lui sur le sujet lui valut quelques déboires. Faut dire qu'Aaron offrait une garantie de confidentialité, puisqu'un muet ne parle pas et que les notions d'amour, de respect de l'autre lui passaient un peu au-dessus de la tête. Mais cet attrait n'aura été que passager, car le dernier tournant important de sa vie survint quelques semaines plus tard, avec la mort de son frère d'une maladie fulgurante. Il était le seul être qui comprenait Aaron et avec qui il pouvait discuter "normalement", tant ils étaient proches. Le choc fut à ce point rude qu'Aaron fut touché aussi physiquement. Son visage avait vieilli, ses cheveux avaient blanchi et on le vit longtemps en prière, devant Anùr, sans doute pour la paix de l'âme de son frère, puis devant Rikni, pour comprendre. Cela prit de longs mois avant qu'il ne se consacre avec la même ferveur à ses études ou qu'il retourne voir ses parents. Ces derniers, endeuillés et ayant un sentiment de culpabilité envers Aaron, lui donnèrent de l'argent de poche pour lui témoigner de leur affection, argent dont il se servit pour boire ou se consoler dans les bras d'une fleur de trottoir.

A 16 ans, l'âge où l'on peut être ordonné Prêtre et malgré des offres d'architecte ravis de pouvoir l'engager, Aaron opta pour la prêtrise et devint rapidement le maître d'oeuvre du Temple. Il y passe l'essentiel de son temps, entre la bibliothèque où prétend-on il a sa table réservée, les réparations des murs et meubles du Temple et l'analyse minutieuse de son architecture. Hors mission spéciale, il sort une fois par semaine en moyenne pour voir ses parents, en tenue civile, et a un certain talent pour éviter les repas en communauté et les cérémonies, exception faite pour celles dédiées à Rikni. On ne lui connait pas de relation amoureuse sérieuse, même si on lui en prête beaucoup. Et s'il officie en confession, c'est principalement auprès de ses collègues, qui savent qu'avec lui le sceau du secret sera respecté.



Résumé de la progression du personnage :





Derrière l'écran


Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Oui

Comment avez-vous trouvé le forum ? QC d'Aymeric, Theodren et Clovis

Vos premières impressions ? Très positives puisque je crée encore un compte

Des questions ou des suggestions ? Non

Souhaitez-vous avoir accès à la zone 18+ ? Oui


Modèle de fiche codé par Aure et Séraphin Chantebrume

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sydonnie d'AlgrangeCoutilieravatar


MessageSujet: Re: Aaron Clay [Validée]   Ven 9 Nov 2018 - 17:00
Bonsoir Aaron,

Je suis la modératrice en charge de ta fiche. Je vais commencer par te re-souhaiter la bienvenue parmi nous avec cette nouvelle tête, je n'ai aucun doute de ta future activité avec ce personnage. Puisses-tu lui offrir une vie aussi agréable que tes autres têtes.

Jouer un muet n'est pas évident, je te souhaite bien du courage, d'autant plus avec son caractère particulier ahah. Tâche de ne pas battre Hector dans la compétition des conquêtes

Ta carrière est ouverte tu devrais pouvoir la retrouver en cliquant là. Ta couleur est désormais effective.

Côté visite de la maison, je te laisse quelques liens qui pourraient t’intéresser: les demandes de Rps sont juste ici & les quêtes missions & concours là & la création du journal ici.

Ceci étant dit, je te souhaite une nouvelle fois la re-bienvenue parmi nous et j'espère que tu trouveras ton bonheur et le plaisir de RP sur nos terres. Tu connais la maison

Bon jeu parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Aaron Clay [Validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» The third temptation [Aaron]
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Aaron Ekblad
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils Royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: