Marbrume



Partagez | 
 

 Liveline - La Môme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LivelineContrebandièreavatar


MessageSujet: Liveline - La Môme   Lun 25 Juil 2016 - 16:13




Liveline - La môme




Identité



Prénom : Liveline
Surnom : La Môme
Âge : 27 ans
Sexe : Féminin

Métier

Intermédiaire et trouv'tout, cette ancienne petite vendeuse de rue saura vous dégoter ce qu'il vous manque ou vous mettre en relation avec les bonnes personnes. Denrées, informations... peu lui importe pourvu que la commission soit bonne.

Carrière envisagée

Alors là, parlez pas de carrière à Liveline. Elle était déjà contente de voir le jour se lever, mais depuis le déferlement des affreux, elle se contente simplement de le voir se coucher. Et puis, elle s'est faite un peu toute seule La Môme, c'est pas le genre à intégrer une guilde et à prendre ses ordres de qui que ce soit. Trop fière et trop indépendante pour ça! Elle est un peu à part faut dire, à mi-chemin entre la contrebandière et l'espionne, ni vraiment l'une, ni vraiment l'autre… mais elle s'en fout des étiquettes du moment que le pognon rentre.

[Intelligence (+1), Parade (+1), Points de vie (+2)]

Armes & Protections

Bon, soyons francs, y'a quand même des quartiers où vaut mieux ne pas naître. C'est un peu la loterie ces histoires. Et puis là, c'est pas des débilités pour les gosses qui parlent de choux et de roses, non, c'est plutôt du genre luxe et volupté d'un côté contre le bon vieux marche ou crève de l'autre. Et quand t'as pas envie d'y rester justement, avec ta jolie p'tite gueule ensanglantée dans la boue et bien t'as beau être une demoiselle, crois-moi t'apprends vite. Alors, on est d'accord, c'est pas un coutelas qui arrêtera un fangeux, ni même une dague de jet, mais les détrousseurs de jupons, eux, ils font moins les fiers pour le coup.
Enfin, je parle de jupons, mais le jour où vous verrez La Môme en porter, soyez sûr d'une chose… y'a vraiment embrouille dans l'air et du pas très net cette fois! Non, parce que Liveline, c'est quand même dommage, elle est plutôt mignonne et pourrait même faire tourner quelques têtes si elle y mettait un peu du sien, mais non… un vrai garçon manqué! Vous croyez, vous, qu'elle trouvera un mari honnête affublée comme elle est, avec ses jambières en cuir, sa veste en cuir et ses gants en cuir. Tout du cuir, je vous dis! A croire qu'elle connaît que ça...

Compétences

Liveline a fait ses classes dans les bas-fonds de Marbrume, autant vous dire qu'elle y est comme chez elle et ne s'en laisse pas compter. Elle a pas son pareil pour dénicher les marchandises prétendument introuvables, mettre la main sur quelques drôles d'oiseaux ou vous trouver l'information qu'il vous manque. Besoin d'impossible? Demandez donc La Môme.
Pour satisfaire la commande, Live ne recule que devant peu de choses et sous la force de ses arguments les langues les plus récalcitrantes se délient comme par enchantement. N'y voyez aucune corruption, là où elle ne fait qu'entretenir l'amitié. C'est si précieux de nos jours.
Bien sûr, elle n'est pas à l'abri de quelques menus soucis et c'est d'ailleurs bien pour ça que vous la payez grassement, n'est-ce pas? Alors, entre les concurrents peu scrupuleux et ceux qui, allez savoir pourquoi, couvent jalousement leurs petits secrets, il y a des jours où elle traîne à ses chausses quelques curieux et autres teigneux. Mais bon, pas la peine non plus de fouetter un chat pour si peu, La Môme, elle les flaire à une lieue, c'est comme un sixième sens chez elle.
Et puis, y'a les fois où faut s'y coller. C'est pas qu'elle soit bagarreuse, c'est juste qu'on peut pas tout contrôler tout le temps et quand ça vous tombe sur le coin du nez, ben y'a pas à tortiller des miches ou à se poser trente-six mille questions, non, faut être dans le coup. Juste dans le coup. Faut la voir, vive et agile comme elle est… la reine de l'esquive. Et puis d'un coup, elle t'en place une…

Physique




Sa longue chevelure tombant en cascade sur ses reins aériens… non, je plaisante, ça rime en plus mais c'est pas du tout le style de la maison. Chez Live, c'est du vite fait, pas le genre à mettre son homme du moment en retard pour quelques considérations d'ordre esthétique. Simplicité et efficacité pourrait assez bien la résumer. Bien faite, elle se permet sans doute ce luxe. Le seul de sa vie. Allez, je vous emmène faire le tour de la propriétaire.

Des cheveux longs, châtains clairs, qu'elle laisse le plus souvent libres ou qu'elle noue de manière désordonnée, un ovale quasi parfait, des sourcils expressifs qui rythment son humeur et mettent en valeur son regard bleu profond, une bouche charnue, mais sans plus, qui peut se faire douce ou mordante et un petit nez qui se plisse légèrement quand elle est soumise à quelques contrariétés, c'est Live.
Une silhouette élancée, la taille marquée par la courbe de ses hanches, des seins que peuvent contenir les larges mains d'un homme, une musculature fine mais bien présente et un joli petit cul, c'est encore Live.
Une voix franche et directe qui ne s'encombre pas d'artifice, un parlé tout aussi franc et parfois ouvertement irrespectueux, c'est toujours elle, tout comme cette démarche souple et assurée qu'elle promène dans les rues de Marbrume.

Vêtue à la garçonne, c'est ainsi qu'elle se présentera à vous, avec son naturel pour seul bijou.

Personnalité



Si je peux me permettre un conseil, ne lui parlez pas de son enfance misérable, c'est comment dire... superflu. Oui c'est bien ça, totalement superflu. Sauf... si bien sûr... par ce bel après-midi, vous trouvant totalement désœuvré, vous êtes tout disposé à l'entendre vous expliquer sa conception de la vie... pauvre assisté que vous êtes!

Car s'il y a bien une chose que l'on peut accorder à Liveline, c'est son éternel optimisme. Mais attention, mettons-nous bien d'accord, il ne s'agit pas là de s’asseoir en tailleur et de se convaincre en une séance de masturbation mentale que tout va aller pour le mieux, vous n'y êtes pas du tout. La chance, elle n'attend personne au coin d'la rue, faut aller la chercher et la prendre par la main et quand elle fait sa mijaurée, ben... faut rien lâcher! Enfin, c'est bien simple, pour La Môme y'a deux catégories de gens, pas trois, pas quatre. Deux. Y'a ceux qui saisissent les opportunités et y'a les autres... de bons clients ceux-là!

Que vous dire d'autre? Ah oui, mais vous l'avez sans doute deviné. Live, c'est une machine de guerre, rien de moins. Vous en voulez de la persuasion et du bagout? Demandez La Môme. Lorsqu'il s'agit de discuter le bout de gras, elle n'a pas son pareil et tenace avec ça... une vraie plaie! Alors, elle peut vous la jouer fraîcheur matinale, douce et vivifiante, ondée de printemps, rafraîchissante et sereine ou... vous me voyez venir? Ouais, c'est après que ça se gâte, c'est un peu comme le temps. Un coup y fait beau, alors on sort sa p'tite chemise légère et puis, va comprendre... d'un coup ça te tombe sur l'coin du nez et ça cogne dru en plus! Ben là, c'est un peu pareil. C'est pas qu'elle soit bien épaisse, c'est juste qu'elle a même pas peur, une vraie casse-cou!

Liveline, elle a aussi des rêves plein la tête. Enfin… elle avait, parce que là… vaut mieux avoir les pieds sur terre en ce moment! Des rêves de voyages et de contrées lointaines, des rêves de liberté et de grands espaces, des rêves d'ailleurs tout simplement. Ce qu'elle voulait? Juste s'arracher de c'trou pourri. Maintenant ses rêves ont changé, elle n'y a pas totalement renoncés pour autant, c'est juste qu'il y a des priorités. Alors, elle rêve au jour le jour et advienne que pourra. Si demain les dieux veulent bien se radoucir, parce que là, sans leur manquer de respect, ils y vont un peu fort, et bien elle aura ses p'tites économies. Et pour par qu'on lui volent ses rêves elle les planque… vous croyez quand même pas que je vais vous dire où… enfant de cœur! Je disais donc pour pas se faire piquer son p'tit bas de laine, elle a changé de quartier pour le Port, une simple piaule vers le nord, parce qu'au Goulot, t'en veux des voleurs? T'as qu'a t'baisser, c'est pire que la mauvaise herbe!
Mais croyez pas, elle les aime bien quand même, elle est habituée, y'a même des types biens dans le lot... tant qu'il est pas question d'fraîche. Et puis de toute manière quand elle en a marre d'eux, des nobles et de toute cette merde qui leur tombe dessus, elle s'évade dans sa tête. Ça a du bon d'être rêveuse. Et ça a son charme aussi, ce p'tit air distrait qu'elle se trimbale parfois, c'est comme une rengaine, un p'tit morceau choisi.

Les mauvaises langues, y'en a toujours pour la ram'ner, diront même qu'elle peut se montrer un rien laxiste... ça c'est vraiment un mot pour ceux de la Haute qui, avec leurs grandes phrases alambiquées, pensent qu'a donner des leçons aux autres. Elle, elle est pas là pour ça et elle se dit qu'faut vraiment avoir du fil en or d'coincé entre les dents pour se permettre de juger. Le linge sale des uns et des autres ça regarde personne, c'est aussi simple que ça, par la peine d'embrouiller les esprits à grand renfort de morale. C'est un peu comme le joyeux bordel qui lui tient compagnie sous sa mansarde, et alors... c'est pas non plus comme si y'avait des rats crevés sous son plumard. Et puis, d'manière, ce que pensent les autres, elle s'en fout comme du calbar du Grand Duc!

Allez, puisque j'en suis aux confidences, une petite dernière pour la route. Mais vous répétez pas, hein, promis? C'est qu'elle tient à sa réputation La Môme! Elle a un cœur gros comme... ça! Alors avec tout l'oseille qu'elle se fait en ce moment et tous les bons plans qu'elle a en avant-première et bien elle en fait profiter cette cohorte de va-nu-pieds qui déferle dans les rues, tous ces p'tits mômes au ventre vide qui lui rappellent sans doute la mioche qu'elle a été. Sauf que d'son temps la vie était moins dure, presque joyeuse...

Histoire



Bon, je vous la fais courte, car si La Môme se pointe, vous n'êtes pas couché!

Tout a commencé dans le Goulot par cette triste nuit où sa pauvre mère est passée de vie à trépas. Je sais, c'est d'un banal affligeant, mais ça arrive à un tas de gens biens. Elle devait avoir dans les cinq piges, une trogne d'ange, un paternel qu'elle avait jamais vu, enfin, l'histoire classique quoi, pas la peine non plus de sortir votre mouchoir.
Si un jour elle vous raconte sa vie, elle vous dira comment les cœurs peuvent être grands, surtout ceux des petites gens. Ils savent, eux, ce que c'est de manquer de tout et de partager le peu qu'ils ont. D'un autre côté, vous m'direz, ça leur coûte pas grand chose non plus pour le coup. La générosité à c'compte là, pas sûr que ça vous ouvre en grand les bras d'Anür, mais, bon, ne pinaillons pas non plus.

L'histoire de Liveline, c'est donc l'histoire d'une gamine des rues recueillie de droite à gauche, toujours de quoi becter pour contenter son appétit d'moineau et aucun sale type pour y coller ses grosses paluches dessus. C'est les autres gosses qui vous apprennent la vie, à coups de lattes parfois, mais c'est ça la vie justement, la vraie, pas celle des salons où l'on cause de courage et d'honneur sans avoir jamais eu à salir ses fonds d'culotte. C'est les plus grands qui vous ont à la bonne et vous refilent des p'tits boulots, des trucs de trois fois rien et qui rapportent même pas de quoi payer la corde pour vous pendre si on vous chope. C'est la démerde et les emmerdes avec les braves gens qui comprennent pas qu'tu puisses chaparder une pomme ou un quignon. Comme quoi, suffit pas toujours de partager c'te foutue cité pour vivre sur la même planète.

L'histoire de Liveline, c'est une histoire de courage. Un courage qui ne dit pas son nom, car quand on a rien, rien de rien, rien à perdre et tout à gagner, la vie devient d'une limpidité et d'une simplicité que bien peu peuvent soupçonner. Faudrait d'ailleurs pas trop ébruiter l'affaire de peur que ceux de l'Esplanade renoncent à leur titre et à leurs biens et réclament, à grands cris, leur part de rien. Vous imaginez l'affaire?! Non... y'en aurait pas pour tout le monde d'façon et qui se retrouverait encore une fois avec moins que rien? J'vous l'donne en mille!

L'histoire de Liveline, c'est l'histoire de cette môme des bas-fonds qui prend Marbrume comme terrain d'jeu. C'est son officine à elle, sa p'tite échope. Avec son panier plat en osier, soutenu par une lanière en cuir, empli de trucs dont on pense même pas avoir besoin avant de la croiser, elle harangue les badauds, ceux des beaux quartiers, ceux en beaux habits, qui vous regardent de haut, quand ils vous ignorent pas tout simplement. Et ça la dérange pas, La Môme, d'être transparente, elle en profite pour fourrer son p'tit nez partout avec son air de pas y toucher. D'toute manière qui se méfierait d'un moucheron pareil.

C'est comme ça qu'elle a commencé l'histoire de Live.

Petit à petit elle a fait son trou, c'est qu'il vaut mieux ne pas être trop pressé au risque de marcher sur les pavés d'un autre, ça pardonne pas ce genre de faux pas. Et elle a commencé à s'faire un nom, celui qui lui colle à la peau depuis qu'elle est haute comme trois pommes. La Môme. C'est comme ça qu'ils l'appellent dans l'milieu. Liveline, c'est pour les grandes jours, ceux où on s'fait beau pour aller au temple, c'est pour les amis quand ils ont un service à d'mander et qu'ils osent pas, sinon c'est Live. Tout court. C'est plus intime.

C'est une pro La Môme, une vraie. A l'aide de sa p'tite bande, elle dégote les bonnes affaires, les bonnes infos et refourgue le tout illico. C'qui compte, c'est d'être la première sur le coup et hop une petite commission au passage! Elle a pas besoin de plus, elle sait depuis longtemps qu'il y a un niveau, comme une frontière marquée à la craie qui dit : défense de jouer. Et si t'as l'malheur de la passer, t'es bon pour des emmerdes et pas des p'tites cette fois. Faut savoir dans quelle cour tu joues, si tu veux pas t'faire bouffer! Mais ça va, y'en a toujours qui ont besoin de trucs pas possibles, qui veulent tout connaître sur leur voisin, histoire de le carotter bien comme il faut, ou d'autres encore qui cherchent un type pour des histoires stupides d'honneur ou de dettes ou de qu'est-ce que j'en sais moi… C'qui compte c'est la demande. Tant qu'y en a… ça roule.

Mais alors là, c'est carrément devenu de la folie. Les fangeux ça n'a pas profité qu'au Duc! C'est plus la demande qui fait le marché… c'est l'offre qui dicte ses lois et … ses prix. T'en veux de la prospérité pendant que la moitié de la ville crève de faim, que le quart suivant survit tant bien que mal et que… ouais pour les autres pas trop de soucis à s'faire!

Y'a bien eu un coup d'mou, après l'invasion d'La Hanse, quand l'Duc a décrété son couvre-feu, à croire qu'il voulait plomber le commerce celui-là! Mais c'est reparti de plus belle après, comme sa popularité d'ailleursJ'vous jure que des moutons ces affamés, à croire qu'ils ont un ventre à la place du cerveau. Deux mille qu'il en a prélevés, comme ça, pour les envoyer aux champs, pour sauver Marbrume de la famine qu'il disait. L'objectif Labret, comme ils l'ont appelé... un plan à cons, oui! Et ils sont là à le remercier, comme s'il était Serus en personne. Moi j'dis, charité bien ordonnée commence par soi-même, j'pense que pour une fois il serait d'accord avec moi, car il est pas fou le gars, c'est pas ses drôles qu'il a expédiés s'faire lacérer par les fangeux. Alors ouuui, pour faire passer son coup d'Jarnac, il a bien envoyé quelques nobles dans le lot, histoire de dire « on y était ». M'est quand même d'avis qu'ils ont dû tirer ça à la courte-paille! Non vraiment, y'a des jours j'me demande s'ils la méritent quand même pas leur misère. Tiens! Comme si ça leur avait pas suffi le coup Sarosse. T'en veux de la miséricorde? Et bien va voir ailleurs, on a pas d'ça ici!

Si vous cherchez La Môme, vous pouvez toujours aller traîner dans l'coin du port, des fois que vous auriez une chance de cocu en vous retrouvant nez à nez avec elle. Mais comme elle a la bougeotte, ça risque d'être un peu coton pour vous. Vous pouvez aussi tenter votre chance en faisant la tournée des tavernes, ça lui arrive d'aller s'en j'ter un p'tit histoire de laisser traîner ses oreilles indiscrètes. C'est qu'y'a pas à dire, c'que ça peut être causant un homme qu'a trop bu, un vrai moulin à paroles, pire qu'une pipelette ou que ces vieilles qu'ont toujours un truc acide à raconter sur leur prochain.
Non, de vous à moi, le plus simple c'est quand même d'aller trouver le vieux mendiant, celui à qui y manque une main et qui tend l'autre aux croyants. Vous savez celui qu'on voit par tous les temps du côté du Temple et qui promet d'prier pour vous contre quelques piécettes. Oui, celui-là. Après, y'a plus qu'à laisser faire et à attendre, elle saura bien vous trouver La Môme, c'est qu'elle s'y entend de c'côté là !

Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ?
Oui
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...)
Topsite
Vos premières impressions ?
Forum sobre et facile d'utilisation, comme je les aime.
Des règles et un BG épurés pour un jeu en liberté... parfait.

Des questions ou des suggestions ?
Juste un petit merci à l'équipe.



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Liveline le Mar 26 Juil 2016 - 20:48, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   Lun 25 Juil 2016 - 16:24
Bienvenue parmi nous Liveline ! o/

Surtout n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr d'AuvrayBanneretavatar


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   Lun 25 Juil 2016 - 16:53
Bonjour Liveline et bienvenue sur le forum. Very Happy

Bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LivelineContrebandièreavatar


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   Lun 25 Juil 2016 - 17:21
Merci à tous les deux pour l'accueil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LivelineContrebandièreavatar


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   Mar 26 Juil 2016 - 20:52
Re & coucou Wink

C'est bon pour moi, je vous laisse lire et vérifier que tout est en ordre.

Pour la carrière, j'ai mis "contrebandière", c'est celle qui s'éloigne le moins de ses activités, même si cela ne correspond pas vraiment. Si besoin, je peux modifier le paragraphe rapidement.

Merci et bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydonnie d'AlgrangeCoutilieravatar


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   Mar 26 Juil 2016 - 22:27
Bienvenue parmi nous =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LivelineContrebandièreavatar


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   Mar 26 Juil 2016 - 22:37
Merci Sydonnie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   Mer 27 Juil 2016 - 23:12
Bonsoir Liveline, et encore bienvenue parmi nous !

Ta fiche... est excellente. Bien écrite déjà, en plus d'un humour et un art de la dérision vraiment génial. J'ai beaucoup aimé les remarques sur le contexte, qui montrent déjà que tu as bien lu avec attention, et le début de la description physique qui trolle gentiment les clichés de la plupart des fiches sur les forums rp xD Franchement ce fut un plaisir à lire (et c'est pas peu dire je hais valider des fiches D: ).

Bref, je n'ai vraiment rien à redire. Je te valide tout de suite, en espérant que tu te plairas ici. Surtout, n'hésite pas à passer sur la cb vraiment, tu y seras bien accueillie (faut juste pas prendre peur face aux trolls au début, on en a pleins huhu).

Bon jeu parmi nous Liveline !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LivelineContrebandièreavatar


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   Mer 27 Juil 2016 - 23:33
Merci pour ta rapidité et pour tous ces jolis compliments Razz 

Heuu, la cb... Si y'a un truc que je n'aime pas, c'est bien la chatbox. Un flood, un skype ou un ts à l'occasion, oui, mais la cb vous risquez pas de m'y voir souvent ;/


Ps : pour le descriptif, je l'ai fait aussi... on est une fille ou on ne l'est pas, mais chut ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Liveline - La Môme   
Revenir en haut Aller en bas
 
Liveline - La Môme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils Royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Fiches des inactifs-
Sauter vers: