Marbrume



Partagez | 
 

 Thomas de Tourbière [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thomas de TourbièreChevalierThomas de Tourbière


MessageSujet: Thomas de Tourbière [Validée]   Dim 9 Déc - 3:13





Thomas, je porte l'étendard de ma Seigneurie...




Identité



Nom : de Tourbière

Prénom : Thomas

Age : 29 (30 si en l'an 66)

Sexe : Masculin

Situation : Survivant de Tourbière, chevalier

Rang : Noble (enfin si on peut le dire comme ça) chevalier

Lieu de vie : Marbrume

Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : CHAR +2 ~ INT +1 ~ ATT +1

Compétences et objets choisis :
Arme de prédilection (entraînement)
Danse (personnel)
Étiquette
Monte
(Je n'ai pris que ceux que je jugeais normal pour un chevalier, malgré que certains sont plus liés à son histoire et sa vie personnelle)

Plastron en plates légères
Gants en cuir
Jambières de cuir
Cape en peau de loup (cadeau et vestige de son père)
Cape traditionnelle de chevalier
Collier avec le blason de sa famille

Épée longue à une main

Fugace, cheval noir, fidèle destrier de Thomas



Apparence


Je n'ai d'ores et déjà que cette armure forgée et donnée par mon oncle, Ser Philippe, une lourde et conséquente armure de plates légères, précédant des jambières de cuir et des gants de même facture. Je porte, à mes épaules, la cape rouge de notre ordre de preux chevaliers de Tourbière, ainsi que la peau de loup blanc que je chassai par les années antérieures avec mon père, cela fut ma première proie et la première vie que j'enlevai à ce monde...

Ma lame, Funeste de son véritable nom, une épée à l'aspect si banal et qui, pourtant, fut forgé en dehors de nos terres, dans un pays oublié de son nom. Une épée à l'apparence réellement noble et puissante qui ne cesse de briller à mes yeux, ne serait-ce que de ses reliures envoûtantes et du reflet blanc émaillé de sa lame lisse et tranchante. Je n'ai que tendresse envers cette arme qui m'a été offerte par un noble marchand en guise de cadeau de fidélité envers père. Je continue de la manier avec fierté et allégresse.

Si de nature, de par le passé, je n'était qu'un jeune adolescent aussi petit qu'un jeune étalon, j'ai su prendre plusieurs centimètres et revenir à la stature de mon cher père, mesurant un total d'un mètre quatre-vingt. Un grand homme m'a-t-on dit de ma personne. Mes cheveux noirs comme les ours noirs de l'ouest de nos terres qui soufflent vers l'arrière, rebelles qu'ils sont.

On me dit que ma droiture est exemplaire, car il est rare de voir quelqu'un aussi droit qu'un piquet. Malgré l'absence de mon bras droit, caché par ma cape et la peau de loup sur moi, les autres chevaliers peuvent ressentir mon désir ardent et mon dévouement dans chaque gestes que je fais, dans chaque paroles que je prononce, dans chaque courbettes que je fais face aux nobles de passage et dans le regard flamboyant que je lance aux plus fainéants d'entre eux. Je parle évidemment des autres chevaliers et non pas des nobles. Ma démarche assurée et présente d'un entraînement dur et incessant se fait sentir par ma venue dans les ruelles et boulevards de Marbrume. Je sais que je peux intimider certains, mais parfois, il est obligatoire d'instaurer un sentiment de jugement profond et de conviction quand la présence de nous, chevaliers, se fait sentir.

Il est assez rare de me voir autrement vêtu de mon armure et de mon épée, rangée, même en moments de détente et de festivités. Qui sait où le danger guette le moment opportun pour frapper là où il ne faut pas ?! J'ai conscience que j'inspire une certaine fermeté d'esprit et d'opiniâtreté, mais devoir m'y oblige.


Personnalité


Il fut un jour, un jeune garçon qui aimait son père, mais détestait sa mère, aîné de sa famille, il se devait de porter de lourdes responsabilités. Dévoué aux tâches qui lui incombait de faire, il n'a jamais refusé l'adversité, il l'a même accepté à bras ouverts. Un jeune homme en devenir, désireux de faire plaisir à ses parents, de ne jamais leur faire honte à ces derniers. Un petit garçon tout souriant qui regardait le monde avec son coeur. Un jeune garçon pur et innocent de toute cause.

Puis ce garçon grandit, il devint courageux et fonceur, engagé dans son dévouement éternel envers sa patrie. Innocent, un peu naif, de bonne compagnie et franc sur tous points. Son jugement était souvent sollicité, mais fautif d'affaires de coeur. Très sérieux, prompt, quoiqu'un peu exigeant des autres. Un pilier de marbre que l'on veut déplacer à droite et à gauche, certes doté d'une intelligence remarquable, mais sans plus ni moins, du raffinement, de l'attention, de la douceur, que des notions qui étaient absentes de sa personnalité. Du petit garçon aimant, il ne restait qu'un chevalier dévoué à sa cause et obéissant. Son devoir d'aîné qui devra un jour succéder à son père lui pesait sur les épaules et le forçait à être quelqu'un qu'il n'appréciait guère lui-même de prétendre être.

Toutefois, s'il y a bien une âme charitable en ce monde, celle-ci réside en Lady Éliane, la seule réelle femme à avoir su faire fondre le coeur de cet artichaut incassable. Une jeune femme douce et maligne qui savait comment faire ressortir le bon de ce jeune homme droit et de marbre. Une présence féminine qui permettait de découvrir toute la bonté, toute la douceur, toute la gentillesse, le bien-fondé de ce garçon qui se cache, qui emprisonnait ses réelles émotions sous un lourd fardeau de responsabilités. Un jeune homme qui ne peut nier ou mentir face à cette présence réconfortante, il ne peut qu'aimer et rire en sa présence, un trait de sa personnalité que tous connaissent depuis bien longtemps. Même si désormais, personne ne sait rien de cet homme à la stature droite et véhémente qui se tient devant vous.

Un homme de foi qui, maintenant, ne croit plus en rien, sauf en la renaissance de, feu, sa glorieuse famille. Un homme au regard froid et glacial qui, malgré la présence d'Ariane et d'Horace par le passé récent, ne sais plus ce qu'est que d'aimer. Il le sait en vérité, mais il ne veut plus assumer cette présence en lui. Il avance droit, flamboyant, prêt à supporter le poids de ses nouvelles responsabilités pour le bien de son peuple, de sa famille, de ses espérances. Il ira au plus haut du possible qui lui est accordé et continuera son combat jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Il n'a que son titre de noble chevalier et du peu de croyance que l'on porte en lui, en son nom, en sa famille, en mémoire du passé, pour avancer dans cette route de terre battue par les flammes, les effondrements et la mort, jusqu'à la flamme ardente de son futur et de celui de ceux qu'il a laissé derrière...


Histoire


*** Est-ce moi ? Ce petit garçon assis sur cette balançoire, est-ce moi ? Suis-je en train de mourir, sont-ce mes souvenirs de l'innocente vie que j'ai passé ? Mon père, si grand, si humble, si aimant, je vous aime père ! Ne vous en allez pas...

Mère, si droite, si stricte, mais si réconfortante, je l'ai détesté étant enfant, je l'ai hais pour ce qu'elle me faisait subir par coup de règle et véhémence ! Pourtant, en ce jour fatidique, je vous regarde vous éteindre mère. Dans mes bras, votre vie s'est consumée et je ne puis le supporter, je vous aime tant, mère ! ***

*** Ces souvenirs de ma vie, ce jour où je suis monté pour la première fois de ma vie sur un cheval, le rire de mon père alors que je tombais dans la boue, ma moue déconfite par ma saute d'orgueil qui était allé trop loin.

Les jours passés avec Ser Mélissandre à confronter nos lames l'une contre l'autre, le bruit de nos lames qui s'entrechoquent, les étincelles de l'acier qui frottent, le reflet du soleil qui créait des jeux de lumière sur les murs de la palissade extérieur. Je me rappelle combien j'ai encaissé durement, combien les rires de Ser Mélissandre pouvaient être agaçants, je me souviens aussi de son regard face à ce fangeux qui lui avait arraché une jambe. Son regard perdu qui, pourtant, revint sur moi alors qu'un sourire gracié se dessinait sur son visage. Je ne vous oublierai jamais, maître... même si c'est dans la mort que je vous rejoindrai.

Je revois soeur Victoriane qui se moquait de moi et de ma déconfiture face à ces pas de danse inlassables que m'apprenait mère, tandis que soeur Victoriane, assise sur le côté, me regardait bouger comme un bloc de marbre que l'on veut traîner à droite et à gauche. Je n'oublierai pas ces moments si longs et ennuyeux, car mes pieds valsent comme jamais auparavant ils n'auraient pu le faire. J'espère que tu ne te moqueras plus de moi, chère soeur !

Tout est noir, soudain, puis je suis là, devant père et mère, soeur Victoriane est assise à côté de père et je me vois m'agenouiller alors que mon père se lève pour prendre une épée que notre mestre lui apporte. Les pieds de père s'arrêtent devant moi et père appose le plat de l'épée sur mon épaule gauche, puis sur celle de droite, il me demande de me relever alors qu'il me proclame chevalier au nom de notre glorieuse famille. Un sourire lui vient et une larme aussi, il sait que son fils aîné ira se battre pour son Roi quand l'heure viendra. Malheureusement, il ne saura pas que finalement, le roi ne reviendra pas.

Éliane, mon amour, ô combien sais-tu que je t'aime ? Pour qu'importe la raison, je voudrais être à tes côtés en cet instant. Tu es la première que j'ai vu tomber sous leurs attaques, j'ai voulu te défendre, mais je n'ai rien pu faire. Je souffre tellement de ton absence, dieu seul sait combien je m'en veux ! Repose en paix, ma douce épouse, les jours heureux que nous passions ensemble à batifoler et à rire, à s'embrasser, sont loin derrière nous, derrière moi.

Tourbière, tu es et seras toujours le lourd fardeau que je laisse derrière moi, alors que je m'éloigne sur mon fidèle destrier, l'étendard de notre glorieuse famille entre ma seule main restante. Ces choses étaient démoniaques, nous n'avons rien pu faire pour les en empêcher. Je suis faible, je suis seul, ma famille est morte, père, mère, Victoriane, Éliane, tous sont morts. J'ai fui, la queue entre les jambes... mais je reviendrai ! C'est ma détermination qui me garde en vie, le long de la route de terre qui m'emmènera loin de vous, je reviendrai, je vous le promet. Je vous donnerai un enterrement digne de votre nom. Je brûlerai ces engeances du mal. Je vous vengerai, je reprendrai le flambeau de notre famille, je vous le promet... je vous... le... jure. ***

Quelle chaleur réconfortante, mère, est-ce toi ? Le souvenir de ta présence maternelle qui me réveille dans un lit, je n'arrive pas à essuyer les larmes qui coulent sur mon visage, je n'arrive plus à lever mon bras gauche. Que m'arrive-t-il ?! Pourtant, une main douce et féminine vient sécher mes pleurs alors qu'un visage aimant et attentionné me fixe avec inquiétude, une jeune femme, je ne peux reconnaître ces habits, car ma conscience commence à me faire défaut. Je sombre de nouveau dans le noir...

Un petit hameau, un village qui avait survécut aux attaques de ces créatures infâmes, cet homme, ce forgeron au coeur d'or qui m'avait trouvé, sur mon cheval, inconscient et qui m'avait ramené à sa demeure, sa fille qui avait pris soin de me déshabiller pour me nettoyer et me panser. Je leur en suis éternellement reconnaissant. Mes larmes ne cessent de couler sur mes joues fatiguées et creusent. Je n'ai plus toute ma mémoire, mais je me souviens, toutefois, de mon objectif. Lady Ariane ne veut pas que je sorte dans ma constitution actuelle et Ser Horace tient à coeur de l'état de mon armure. Je ne peux protester contre les considérations d'une jeune femme qui ne veut que le bien d'un pauvre chevalier éperdu. Je ne me rappelle plus combien de jours, de semaines, de moi j'eus passé dans cette demeure qui devint, un peu, comme mon propre foyer. Les liens qui unissaient Lady Ariane à moi-même se resserraient et pourtant, mes pensées revenaient sans cesse vers vous Lady Éliane. Je ne puis effacer tous nos jours passés ensemble et mon coeur sera toujours et éternellement vôtre.

Il fût un temps où je dû m'en aller, le clairon sonnait pour moi et je me devais de me hâter à Marbrume. Malheureusement, les adieux furent lourds de conséquences, je suis un chevalier marié à une femme qui ne vit plus, mais mon amour pour cette dernière est indestructible. Après maintes excuses et véhémences envers Lady Ariane qui ne put supporter mon départ, le regard lourd de Ser Horace qui, malgré tout, vint serrer mon bras gauche avec force et honneur. C'est avec une certaine déception qu'à dos de Fugace, mon destrier chevaleresque, je m'en allais au galop en direction de la haute forteresse de Marbrume...

Voilà donc la citadelle de Marbrume, si hautes de ces remparts imprenables, je m'avançai en direction des grandes portes en annonçant ma venue aux gardes en poste, l'étendard de ma famille, flottant haut à l'arrière de mon dos. Ma venue était annonceuse de changement. Mon regard flamboyant d'un brun sombre qui fusillait les gardes en attente de mon entrée ici-même. Je fit aussi mention de mon oncle, Ser Philippe, un haut noble et grand marchand d'armes qui résidait ici à Marbrume. Je demandai à se venue pour attester de ma légitime identité. Je leur parlai des fangeux qui attaquèrent Tourbière, de mon bras que je perdit dans la foulée, de la mort père et de mère, de ma soeur Victoriane et de la perte de Tourbière. Je leur parlai aussi du hameau où l'on prit soin de moi pendant une année avant que je ne me décide à partir pour venir rejoindre mon oncle.

L'on fit venir mon oncle qui, à ma vue, tomba à genoux en pleurant et en venant me serrer dans ses bras, mes propres larmes ne pouvaient s'empêcher de couler sur mes joues et sur les siennes alors que nos fronts étaient collés l'un à l'autre. Mon oncle me regarda et me sourit, heureux qu'il y en ait un qui ait au moins survécu. Il demanda aux gardes me laisser passer si ces derniers ne voulaient pas encourir sa noble colère, ce dernier parla même d'un festin pour le retour de son neveu prodige. Ser Philippe promit, il jura sur sa propre famille, sur son haut rang, qu'à la moindre faute, bourde, erreur, il en payerait le prix fort et suprême, même s'il doit en mourir. Il promit assumer toutes les responsabilités des conséquences que cela pourrait amener à lui coûter.



Derrière l'écran


Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Oui, bientôt 20 même

Comment avez-vous trouvé le forum ? J'étais hypé pour me faire un bon petit chevalier des familles

Vos premières impressions ? C'est sombre, mais ça colle bien à l'univers, j'ai pas grand chose à dire d'autres

Des questions ou des suggestions ? Rien à signaler

Souhaitez-vous avoir accès à la zone 18+ ?Pourquoi pas ? J'ai quelques talents disons-le-nous ... rien de bien fâcheux, disons-le-nous ... Pied aucul


Modèle de fiche codé par Aure et Séraphin Chantebrume



Dernière édition par Thomas de Tourbière le Mar 11 Déc - 21:46, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodren HilaireChirurgien-BarbierTheodren Hilaire


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Dim 9 Déc - 10:31
Bienvenue, messire chevalier. Bonne chance pour la rédaction de cette fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydonnie d'AlgrangeSergenteSydonnie d'Algrange


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Dim 9 Déc - 10:45
Bienvenue parmi nous !

Si tu as la moindre question, il ne faut pas hésiter =)

Bon courage pour la réalisation de ta fiche.

En revanche, on va avoir un petit problème de nom, nous avons en effet un domaine de ce petit nom, le joueur ayant déserté il y a fort longtemps celui-ci n'est plus actif. Tu as donc deux solution, soit te rattacher à cette famille, qui dû coup était portée disparue. Tu n'auras donc plus de terre, ce qui finalement ne change rien pour toi. Soit simplement changer de nom. Nous te laissons choix.

Si tu décides de conserver ce nom, il faudra bien comprendre que les gens risques de douter de ton identité. Le domaine étant tombé au tout début de la fange et les occupants n'ayant donné aucun signe de vie depuis, une réapparition aussi soudaine sera un peu étrange. Cependant, avec un peu de persévérance et une jolie histoire pour justifier ta survie et hop ça devrait avec le temps convaincre nos braves nobles, mais faudra être patient Smile

Si tu es curieux je te laisse le lien vers la fiche du joueur Victoriane de Tourbière

Bon courage ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séraphin ChantebrumeMilicienSéraphin Chantebrume


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Dim 9 Déc - 11:27
Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethais LeyProstituéeEthais Ley


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Dim 9 Déc - 12:46
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de TourbièreChevalierThomas de Tourbière


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Lun 10 Déc - 22:30
Finalement, au bout de quelques jours, j'ai enfin terminé la construction de ma fiche et je suis prêt à entrer en service !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séraphin ChantebrumeMilicienSéraphin Chantebrume


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Mar 11 Déc - 7:20
Alors bravo à toi pour cette jolie fiche, j'aime autant le fond que la forme, tu ne devrais pas avoir de mal à trouver des partenaires!

Il me manque juste les 4 points à ajouter à ta carrière pour pouvoir te valider. Je prépare le reste, fais nous un signe dés que tout sera bon de ton côté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de TourbièreChevalierThomas de Tourbière


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Mar 11 Déc - 9:31
C'est bon tout est prêt pour la conclusion de ce premier chapitre et le début d'un tout nouveau départ !

Je me suis fié à mon personnage et à ses capacités actuelles, qui ne sont ni la force (du fait qu'il est manchot), ni son endurance (vu son état actuellement stable récemment, mais tout de même fragile, ni habile, même s'il a une certaine maîtrise excellente de son épée... réellement ces quatre caractéristiques se valent toutes autant l'une que l'autre et elle représente le meilleur de mon personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séraphin ChantebrumeMilicienSéraphin Chantebrume


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Mar 11 Déc - 16:31
Tout est ok pour moi, je te valide donc! Ta couleur arrive, ta carrière est ici, tu trouveras les demandes de rp ici, et un modèle de journal par là si tu souhaites en créer un! Et pour les quêtes et missions ça se passe !

Bienvenue parmi nous, bon jeu et j'espère que tu t'y plaira!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydonnie d'AlgrangeSergenteSydonnie d'Algrange


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   Mar 11 Déc - 21:31
Bonsoir Thomas,

Il y a eu un petit couac vis à vis de la validation. Du coup, même si je t'ai déjà expliqué les différents points sur la CB, je te refais un petit topo :

- Le bras droit est le bras marqué par les bannis, de ce fait, avec le doute, le fait qu'on puisse usurper son identité pour se faire passer pour lui (un banni par exemple), un homme avec le bras droit en moins ne pourrait pas rentrer dans Marbrume.

Deux solutions : Soit changer le bras amputé, le faire passer au bras gauche. Et ajouter un noble qui peut attester de l'identité de ton personnage. Ainsi, pas de doute, il arrive à Marbrume, on lui prête une maison.

Soit, tu décides de conserver ce bras là, dans ce cas, ton noble ne pourra pas entrer dans la ville, il sera donc perçu comme un banni. (Attention, un banni peut être abattu à vue maintenant.)

Autre petit point, le problème avec le village. Au moment de la fange, il n'y a pas eu d'exception tout le monde c'est fait attaquer. Les villages survivants ont appris à vivre avec, en ne sortant plus la nuit en se barricadant etc.. Mais tout le monde est touché.

Je te laisse modifier ça déjà. Une fois que ça sera bon, tu pourras enfin jouer parmi nous.

Excuse nous pour le petit couac =/


EDIT : Avec les changements c'est tout bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thomas de Tourbière [Validée]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas de Tourbière [Validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» Tom Adams [Validée]
» Tim Thomas sur le marché des transaction !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils Royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: