Marbrume



Partagez | 
 

 Nouvelles de Marbrume - Avril 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maitre du JeuAdministrateuravatar


MessageSujet: Nouvelles de Marbrume - Avril 2016   Sam 2 Avr 2016 - 0:19
Nouvelles de Marbrume
Mars - Avril 2016

Edito
Quelques nouvelles de notre bonne vieille cité de Marbrume !

- Le premier event de Marbrume s'est clôturé fin mars. Pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu, le topic de clôture se trouve ici, et retrace les conséquences de ce dernier. Merci aux nombreux participants !

De manière générale, toutes les avancées du contexte entraînées par nos events seront résumées et précisées dans le topic de Chronologie. Nous invitons nos membres à le lire régulièrement.

- Nous cumulons à ce jour 175 membres, 868 sujets et plus de 12 200 messages. Merci à tous pour vos messages et vos rps réguliers, ainsi que vos votes, toujours plus nombreux, qui nous permettent une très bonne visibilité en première page de tous nos topsites. Merci aussi à ceux qui, de par leur bouche à oreille, ramènent des amis, des connaissances, et permettent toujours plus à de petits êtres à venir se perdre parmi nous !

- Aux nouveaux venus, et aux prochains inscrits qui liraient cette annonce, sachez que nous recherchons en priorité des membres du Clergé, de la Milice, du Peuple et des Bannis. Les nobles sont légion depuis quelques temps, aussi, si vous hésitez dans votre choix, privilégiez un des autres groupes.


Panneau d'affichage

Comme vous l'avez certainement remarqué, notre forum abrite désormais un tout nouveau panneau d'affichage, et remplace l'ancien qui était, ma foi, assez primitif. Nous tenons à remercier chaudement Morion de Ventfroid et Denea Alberick pour avoir travaillé de concert sur ce panneau ; l'un pour le code, l'autre pour le rendu graphique.
De même, même si cela date d'un peu plus longtemps, le Qui est en ligne amélioré nous avait été fourni par Denea. Un grand grand merci à eux, n'hésitez pas à les couvrir de compliments ! (Même si un certain papy ronchon risque de râler.)

Les Topsites sont désormais représentés par les pièces à droite du panneau.

Aussi, nous en profitons pour souligner l'apparition d'un nouvel encadré : les rumeurs. (Représenté par l'encadré "Il se murmure que".) Cette place permet désormais de souligner ce qui se passe actuellement sur le forum, et vous avez votre place pour y placer vos rumeurs en plus de celles que le staff mettra régulièrement à jour. Les rumeurs sont aléatoires et changent dès que vous actualisez la page du forum.
Ainsi, vous pouvez désormais, dans ce sujet, nous envoyer vos rumeurs : des éléments présents dans votre rp, concernant votre personnage, ou des rumeurs générales sur la ville. Des rumeurs qui soient vraies, ou fausses, mais qui toujours doivent avoir une cohérence rp ! Envoyez-nous le texte de votre rumeur et le staff se chargera de placer cette dernière dans le panneau après l'avoir validée.
Note : votre rumeur doit être courte et rapide, merci de ne pas envoyer des pavés, ça doit être concis.


Avancée du contexte
Avec cette annonce, nous vous informons également de l'avancée du contexte et du résultat de L'objectif Labret.
Nous avons beaucoup hésité sur la marche à suivre. Nous étions tentés de proposer ce scénario en event jouable, dont les conséquences dépendraient ainsi de vous. Ceci étant, le dernier event étant tout récent, et le Labret, proposé en event,étant un event aussi gros et lourd (si ce n'est plus) que le premier, nous avons préféré nous abstenir. C'était une grosse trame à mettre en place, et un bordel sans nom à mjiter. Sans compter le fait que nos Mjs du staff prenant une pause suite au premier event, nous n'aurions pas lancé l'objectif Labret avant l'été 2016, ce qui nous aurait contraints à bloquer le contexte du forum au mois de février 1165 pendant plusieurs mois, vous bloquant de ce fait dans l'évolution de vos propres personnages.

Nous avons ainsi décidé de simplement rédiger le déroulement de cette opération et de l'ajouter au contexte. Nous n'avons pas décidé arbitrairement des conséquences et des réussites, nous avons tout tiré aux dés. Même si ces tirs restent évidemment moins précis que si le scénario avait été mjité en event, ils permettent une certaine transparence.

Sur ce, cessons le blabla : nous vous laissons découvrir le résultat !

--


L'objectif Labret
Avancée du contexte

Les hérauts et les crieurs s’avançaient sur les grandes places. Le Duc Sigfroi quémandait l’aide du peuple. Pour les lettrés, les arrêtés officiels seraient bientôt placardés sur les panneaux publics ; pour les autres, les crieurs annonçaient déjà les couleurs.
Le plateau du Labret devait être investi. Ils n’étaient que quelques pauvres havres à en labourer les terres et à fournir la ville en récoltes. Ce n’était pas suffisant, sans oublier la perte considérable des convois qui n’arrivaient jamais jusqu’à la cité en sus des récoltes déjà trop maigres. Il fallait de la main d’œuvre, des volontaires, des courageux, des fermiers, des paysans, des hommes d’armes, et tout être qui voudrait bien user de ses bras pour sauver l’humanité. Aussi un appel au recrutement et au courage pour des personnes prêtres à s’installer définitivement au-dehors au péril de leur vie pour le bien de tous fut lancé.

Encouragés par le duc lui-même, ainsi que toute la noblesse de Marbrume, l’annonce fit grand bruit. L’on murmurait déjà qu’Yseult de Traquemont, Alexandre de Terresang, Hugues de Noblecoeur, Hector de Sombrebois et Morion de Ventfroid participeraient eux-mêmes à l’opération. La présence de leurs gouverneurs au sein de la mission sembla gonfler d’espoir certaines personnes et convaincre quelques réticents. La cité de Marbrume obtiendrait-elle assez de volontaires ou la milice serait-elle contrainte de faire une rafle de grande envergure ?

Citation :
Objectif à atteindre : 2000 volontaires
Les décisions et l’unanimité des nobles lors de la réunion au sommet, en plus du fait que tous les hommes se sont proposés pour mener eux-mêmes l’opération, apportent un bonus de +500 au test.
Résultat : 608. Auquel l’on ajoute donc 500.
1108 personnes se portent volontaire. Ce n’est pas suffisant.

De grands mouvements se mirent en place. Jour après jour, des volontaires se présentaient à la milice qui tenait les comptes. On leur donnait des instructions : emporter avec eux le minimum, quelque chose qui se porte et qui ne ralentisse pas la progression du voyage. Les premiers jours, l’on s’étonna d’un tel engouement. Las de mourir à petit feu, certains étaient visiblement prêts à accorder leur confiance en cette opération désespérée. Hélas, les chiffres attendus ne furent pas atteints. Après l’engouement primaire et les débats de comptoir, le reste de la population détournait les yeux dès qu’ils croisaient des détracteurs. Et, inévitablement, la milice de la cité termina par être officiellement affiliée à la charge de recruter le quota restant. De gré ou de force. Pendant les trois dernières semaines de février, des passages d’une violence et d’une tristesse inouïe parcoururent les ruelles de la cité. Familles déchirées, hommes forcés de se préparer au départ, mendiants à peine en état de marcher, le moindre pécore fut raflé.
Cette rafle desservit beaucoup l’image de Sigfroi de Sylvrur et de la noblesse, ainsi que de leurs exécutants, la milice. Le peuple grondait et jetait des regards méprisants et apeurés envers les militaires, affolés qu’on puisse venir frapper à leur porte ou les recruter sur un simple échange de regard. Mais il en était toujours ainsi lorsqu’il fallait faire des avancées. Il y aurait toujours des râleurs. Et, malgré toute l’opposition que reçut cette opération, environ deux mille participants furent recrutés.

Citation :
Avec cette rafle, les faveurs du peuple envers le Duc et la noblesse tombent à -2 (initialement neutre, à 0).
Il faudra que les faveurs tombent à -5 au moins dans le contexte général pour que cela entraîne une révolte générale.

Le matin du 3 mars 1165, l’opération se lança.
Dès l’aube, ce double millier de pattes grouillantes, encadrée par quelques centaines de miliciens, et menée par le Capitaine de la milice externe ainsi qu’Yseult de Traquemont, la procession s’ébranla. Quittant la ville aux premières lueurs du jour, il faudrait atteindre le plateau du Labret, à douze lieues de là, avant le crépuscule, en faisant le moins de pertes possibles. Car bien qu’ils sortent de jour et que le temps était au beau fixe, le jour ayant été soigneusement choisi, les rayons solaires n’empêchaient jamais les fangeux de tuer.

Citation :

Nombre de victimes potentielles : 2500

Tentative de diversion d'Hugues dans les marais : 13. Un chiffre assez bon, je considère que tes cors de chasse font assez de boucan pour que ça attire une bonne ribambelle de fangeux et les détourne de l'extérieur des marais. Mais tu es vite cerné et obligé d'abandonner l'action après deux heures de temps, tandis que la plupart de tes accompagnants meurent ou que leurs chevaux se retrouvent embourbés dans les marais.


Pour l’aide des nobles qui se sont proposés de mener l’opération, ainsi que la diversion proposée par Hugues qui est donc une réussite mitigée, je retrancherai -400 victimes.
Résultat : 1449. Auquel on retranche donc 400 vies.
1049 personnes perdent la vie durant la procession, dont 170 miliciens. Ainsi, 1451 personnes réussissent à atteindre le Labret pour l’investir.

Des pertes, il y en eut. Les premières heures et les premières lieues, cela sembla presque miraculeux. Les cors de guerre d’Hugues de Noblecoeur retentissaient au loin dans les marais, attirant à l’opposé de la procession les milliers de fangeux qui grouillaient dans les marécages. Hélas, cela ne dura qu’un temps. L’odeur, le bruit inévitable de milliers d’hommes qui lentement marchaient vers l’ouest, arrimés parfois de lourdes charrettes, attirèrent fatalement les bêtes, quand bien même ils avançaient le cœur lourd et stressé, aussi silencieux que terrorisés. Et, le soleil avait beau être haut dans le ciel, sans aucun nuage à l’horizon, les créatures, trop alléchées par ces moutons entassés, quittèrent l’obscurité des marais pour rejoindre la lande et s’attaquer au convoi. En fin d’après-midi, les premières attaques d’ampleur survinrent – jusqu’à présent seules des attaques isolées s’étaient fait connaître. Une centaine de fangeux, peut-être plus selon les témoins, investirent les rangs de réfugiés, tuant comme ils respiraient. Un mouvement de panique attrapa la fin de la procession, qui s’éparpilla contrairement aux ordres hurlés par les miliciens encadrants.
Les nobles meneurs, sur leurs chevaux, tentèrent le maximum pour minimiser les pertes, mais ils terminèrent par se résigner. Laissant l’arrière de la procession à leur sort, sans arrêt ni demi-tour pour aller les supporter, le convoi continua avec un rythme accéléré, motivé par la peur qui attrapait les tripes.
Yseult de Traquemont, épaulée de Morion de Ventfroid, Alexandre de Terresang, Hector de Sombrebois, et Hugues de Noblecoeur au loin avec ses cors, terminèrent par percer le Labret. Regagnant les terres et fermes fortifiées, les survivants partirent prestement se barricader dans toutes les habitations et les villages qu’ils trouvèrent, qu’elles soient abandonnées ou non.

Ils passèrent la nuit, pleurant leurs morts, mais avec un certain baume au cœur. Une main d’œuvre de plus d’un millier d’hommes avait atteint la zone cultivable, la zone bénite. Et dès le lendemain, l’on organisait déjà les semences et la solidification des lieux, tandis que les récoltes et les réserves de l’année passée présentes dans les fermes abandonnées pouvaient enfin regagner la ville.


Statut final de l’opération : Réussite
Beaucoup de morts, beaucoup de désespoir. Marbrume pleurerait ses pertes, mais déjà, la figure éclairée et souriante des autorités à la réception des pigeons et des missives des nobles sur place sèment une effervescence particulière dans la cité. La populace a faim et attend le résultat de cette mission, bénissant avec une mauvaise foi évidente le courage des participants alors que, trois semaines plus tôt, elle crachait contre l’absurdité d’une telle entreprise et sa rafle.
La noblesse et le duc gagnent, à cette occasion, pour avoir pensé cette mission, les faveurs du peuple (remontée à +2). Ces dernières dureraient-elles ? Car, si désormais le Labret était investi, ce n’était pas dit que les convois arrivent à bon port. Seul l’avenir dirait si les paysans envoyés trépasseraient à petit feu, tués lentement mais sûrement chaque nuit, ou si le Labret deviendrait un réel salut pour l’humanité.

La temporalité de Marbrume est désormais avancée au printemps 1165 (mars à juin 1165). Après l’hiver mortel et l’opération Labret du 3 mars, la population intra-muros de Marbrume s’élève désormais à environ 150 000 âmes (contre 200 000 à peine quelques mois plus tôt).

Pour ceux qui veulent jouer des rps durant cette opération Labret de type flashback, vous pouvez bien évidemment, tant que vous respectez les conséquences et l’ambiance décrites dans le contexte (donc, objectif atteint mais perte de presque la moitié du nombre initial, le massacre est quand même énorme, même si le sacrifice parait nécessaire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://marbrume.forumactif.com
 
Nouvelles de Marbrume - Avril 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sentiers d'Armorique le 10 avril 2016
» Recensement d'Avril 2016
» Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS)
» Randonnée Sports et Loisirs le 24 avril 2016
» Sinsheim 16- 17 avril 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils Royaux :: Ouvrages officiels :: Annonces & Events :: Archives des annonces & Events-
Sauter vers: